ALEX ENGWETE

Congologie : Espace d’analyses et d’opinions sur la culture et la politique du sous-continent de la République Démocratique du Congo. Contact: alexengwete@gmail.com

19 avril 2009

RDC: Indice de la Liberté Economique

liberteeconomiqueScore


Encore une fois, la bloggeuse LORRAINE vient d’attirer mon attention sur l’Indice de la Liberté Economique que vient viennent de publier le think-tank conservateur américain Heritage Foundation et le Wall Street Journal. Je traduis un extrait de la page de la RDC de cet indice mondial. En parcourant cet Indice de la RDC, j’ai d’abord été frappé par le faible de taux de chômage qu’on y enregistre : 8.9% ! A part peut-être le Botswana et la RSA, aucun pays africain n’a un taux si bas. Des rapports faits par d’autres institutions font plutôt état d’un chômage endémique qui frapperait plus de 70% de la population congolaise qui a d’ailleurs basculé, comme l’Indice le note, dans le secteur informel. Je remarque aussi que tout en décriant le manque de capacité des services publics, le rapport se félicite que le secteur public gouvernemental soit négligeable, juste sur la base des faibles dépenses de l’Etat. En dépit de ses faiblesses, cet Indice doit être pris au sérieux car il provient des milieux proches des compagnies et des investisseurs américains potentiels.

 

RDC: Indice de Liberté Economique 2009

République Démocratique du Congo

Rang mondial : 173 (sur 179)

Rang régional : 44 sur 46

 

DIX LIBERTÉS ÉCONOMIQUES de la République démocratique du Congo

 

34.3 Liberté d’entreprenariat    Moyenne : 64.3

62.2  Liberté de commerce  Moyenne : 73.2

73.3 Liberté fiscale  Moyenne : 74.9

85.3 Dimension du secteur public  Moyenne : 65.0

59.5 Liberté monétaire  Moyenne : 74.0

30.0 Liberté d’investissement  Moyenne : 48.8

20.0 Liberté financière  Moyenne : 49.1

10.0 Droits de propriété  Moyenne : 44.0

19.0 Pays libéré de corruption  Moyenne : 40.3

34.5 Liberté dans le secteur de l’emploi Moyenne : 61.3

 

BREF APERÇU

 

Population :

60,6 millions d’habitants

PIB (PPA=Parité de pouvoir d’achat) :

17 milliards USD

5,6% de croissance

5,9 % Taux de croissance annuelle composé sur 5 ans :

281 USD par habitant

Chômage :

8,9 %

Inflation (IPC=Indice des Prix à la Consommation) :

16.7%

Flux IDE (Investissements Directs à l’Etranger) :

180 millions USD

 

L’Indice 2009 reprend l’évaluation de la liberté économique de la République Démocratique du Congo (RDC) vu la disponibilité de données plus fiables. Les dernières éditions de l’Index ont seulement fourni quelques informations de base sur la RDC sans mesurer numériquement la liberté économique du pays. Dans l’Indice 2009, le score de la liberté économique de la RDC est de 42.8, faisant de son économie la 173ème libre du monde, devant seulement six autres pays en fin de classement.  

 

La RDC émerge lentement d’une longue période d’instabilité politique et de violence. La mauvaise gestion économique, exacerbée par des crises politiques à répétition, a sévèrement entravé le développement économique du pays et retenu la liberté économique à son niveau le moins libre. 

La RDC s’en sort relativement bien sur le plan de la liberté fiscale et de la taille du service public, mais une bonne partie de l’activité économique est entravée par une faible capacité institutionnelle qui n’est pas à même de soutenir le développement durable d’un secteur privé dynamique. Puisque les lois fiscales sont arbitrairement appliquées, beaucoup de personnes et d’entreprises se sont déplacées dans le secteur informel, qui représente plus de 80 pourcent de l’activité économique.

 

CONTEXTE

 

L’homme fort Laurent Kabila déposa le dictateur de longue date Mobutu Sese Seko en 1997 et fut lui-même assassiné en 2001. Son fils Joseph prit le pouvoir et en 2006 triompha aux premières élections multipartites depuis 40 ans. Malgré une paix fragile depuis 2003, le gouvernement a virtuellement perdu le contrôle de vastes régions de la RDC, particulièrement à l’est où des groupes rebelles restent actifs. Les immenses ressources naturelles de la République Démocratique du Congo, dont le cuivre, le cobalt et les diamants semblent avoir attisé aussi bien les conflits que le développement. L’agriculture compte pour plus de la moitié du PIB. Des années de corruption et de mauvaise gestion ont précipité le plus clair de l’activité économique dans le secteur informel. L’infrastructure est virtuellement inexistante dans plusieurs régions.

 

LIBERTÉ D’ENTREPRENARIAT

34.3

En général, la liberté de lancer, d’opérer et de fermer une entreprise est restreinte par le dispositif de réglementation de la République Démocratique du Congo. Lancer une entreprise prend en moyenne 155 jours, comparé à la moyenne mondiale de 38. Obtenir une licence prend environ 322 jours et comprend 14 procédures, comparé à la moyenne mondiale de 225 jours et de 18 procédures.  

 

LIBERTÉ DE COMMERCE

62.2

Le taux moyen pondéré du tarif était de 11.4 pourcent en 2006. Une infrastructure inadéquate et inefficiente, une bureaucratie pesante et complexe, une administration des douanes inefficace et la corruption renchérissent sur le coût du commerce, et il y a un commerce substantiel non déclaré. Quinze points furent retranchés au score de la liberté de commerce de la République Démocratique du Congo pour prendre en compte les barrières non-tarifaires.  

 

LIBERTÉ FISCALE

73.3

La République Démocratique du Congo a un taux modéré d’impôt sur les revenus et un taux élevé d’impôts sur les bénéfices des sociétés. Le taux le plus élevé d’impôt individuel est de 30 pourcent, et le taux le plus élevé d’impôts sur les bénéfices des sociétés est de 40 pourcent. D’autres impôts comprennent une taxe sur les ventes et une taxe sur les véhicules. Plus récemment, le revenu général des impôts en pourcentage du PIB était de 13.2 pourcent. 

 

DIMENSION DU SECTEUR PUBLIC

85.3

Les dépenses totales du gouvernement, dont l’utilisation et le transfert des paiements, sont faibles. Plus récemment, les dépenses du gouvernement, qui s’accroissaient pendant cinq ans, équivalaient à 22.1 pourcent du PIB. La gestion du budget est faible. Les compagnies de distribution d’eau et d’électricité sont les cibles principales de la privatisation.

(....)

Posté par Alex Engwete à 08:20 - Commentaires [92] - Permalien [#]

Commentaires

    Désertion éléments CNDP intégrés

    Désertion des éléments du CNDP intégrés dans le FARDC, les "fuyards se disent ruandais"

    L'information a été livrée par le ministre de la Communication et des médias, Lambert Mende Omalanga qui a lu le compte-rendu de la réunion du gouvernement tenue vendredi à Kinshasa, sous la présidence du premier ministre, Adolphe Muzito.
    Une centaine de militaires Cndp intégrés récemment dans les rangs des Fardc à la faveur des accords signés avec cet ex-mouvement rebelle, ont pris le large en arguant qu'ils sont rwandais et non congolais.

    Cette nouvelle vient confirmer, si besoin en est, ce qui a toujours été dit au sujet de l'armée du Cndp, à savoir qu'elle était composée en grande partie d'éléments venus des forces armées du Rwanda.
    Voilà qui devrait donner matière à réflexion aux dirigeants congolais qui, pour parvenir à la paix coûte que coûte, signent n'importe quel accord.

    Les sujets rwandais déserteurs ont vraisemblablement redouté la perspective de se voir muter dans d'autres provinces que les deux Kivu où ils ne seraient pas facilement acceptés à cause de leur morphologie.
    Ce serait là la raison profonde de leur défection. Maintenant qu'ils ont déserté, on doit s'assurer qu'ils sont rentrés au Rwanda et qu'ils ne vont pas se regrouper pour tenter une nouvelle aventure dans le Kivu.
    Kayungu Onosamba

    Posté par Emile Zoba, 19 avril 2009 à 21:53
  • Bastonnés comme des COCHONS

    L’épique Congrès de l’UDPS


    Mercredi 15 avril devait s’ouvrir à Kinshasa la pourrie dans le Parc De Boeck ou du Zoo, c’est selon, le fameux Congrès de l’UDPS. Quelques uns d’entre nous ont d’ailleurs attendu cet événement avec énormément de patience.

    D’après mon ami qui connaît tout, des militants sont venus de toutes les provinces de la République non démocratique du Congo où il fait bon de vivre depuis deux ans et beaucoup mieux qu’il y a quatorze ans. Ils devaient procéder à la refondation du parti. Il paraît que les congressistes devaient lever l’option sur la participation du parti aux prochaines élections locales et municipales. Ils devaient aussi régler la question de non violence.

    Pour ceux qui l’ignorent, les fondateurs de l’UDPS croyaient qu’ils pouvaient accéder au pouvoir par la non violence. Cela avait permis au Mahatma Gandhi d’amener l’Inde à l’indépendance. Il n’est pas interdit de rêver. Mais au jour H, les lieux du Congrès devinrent subitement indisponibles.

    Mon ami qui sait ce qui se passe dans tous les coins et recoins de Kinshasa la pourrie m’avait déjà dit la veille que l’ordre était venu d’en haut d’en haut. Il fallait dire que le Parc était déjà occupé, que quelqu’un avait loué l’endroit depuis belle lurette pour une cérémonie de deuil. Qui dit mieux ?

    Ceci expliquant cela, le gouverneur de Kinshasa la pourrie n’a pas daigné donner son autorisation pour la tenue du Congrès. Il tint à peu près ce langage aux organisateurs venus à sa rencontre : «le Président national de l’UDPS, le lider maximo Etienne Tshisekedi n’a pas donné son accord pour la tenue du Congrès. Donc pas de manifestations.» Stupeur et tremblements ! Notre police intégrée grâce aux contribuables de l’Union européenne veillait. Ceux qui se risquèrent d’aller au Parc De Boek furent bastonnés comme des cochons et dispersés comme des malfrats, d’après mon ami qui connaît tout.

    Ceci expliquant cela, à l’Assemblée nationale, plus rien ne sera comme avant. Tout doit changer, tout va changer dans le sens du mal. Mardi 14 avril avait été convoquée une session plénière pour débattre des questions de détournement de fonds et des cas de corruption qui gangrènent nos honorables députés nationaux. Ceux qui étaient contre la convocation de la session plénière s’organisèrent. Ils firent disparaître les clés de la grande salle des congrès. Comme deux précautions valent toujours mieux qu’une, ils sabotèrent la cabine électrique ! Plus de courant électrique. Plus de climatisation. Enfer et damnation ! Qui disait qu’on n’aime pas le travail bien fait dans notre pays convoité par tous les pays voisins et la Chine ?

    Entretemps la campagne électorale en vue de l’élection du nouveau Bureau de l’Assemblée nationale bat son plein. Il y a 57 candidats pour 7 postes à pourvoir. Les affiches sont collées partout au Palais du peuple. Chacun veut manger, comme on dit chez nous. D’ailleurs, il paraît que la vitesse de circulation de la monnaie a fortement augmenté aux alentours du Palais du peuple.

    Mokossa Disu
    © Congoindépendant 2003-2009

    Posté par tongo etani, 20 avril 2009 à 10:16
  • BOSHAB, voleur des 5 millions de la SNEL au pouvoir

    Ce qui se passe au Congo de nos ancêtres nous laissent pantois, bouches bées.

    L’amp comme le parti national socialiste (nazi), réflechit à la place des Congolais, il n’y a plus d’opposition, les thuriféraires du pouvoir vote avec le pas de l’oie aux ordres intimés par kabila, si tu réchignes, tu veux comprendre, plus de 5000 dollars, on te jettes l’opporbre.

    Le pauvre peuple Congolais doit s’assoier et attendre le bavoir pour avaler les couleuvres, les chiens et chats à la petite cuillère de l’AMP.


    Les années passent nous déplorons l’eau et l’électricité, nous assistons incrédules au beuglèment de danseurs de l’AMP.

    Nous devons, nous ressaisir, nous organiser: BAKENDE KE NA BATO YA MAKELELE NA BOKILA TO NA ZAMBA TEE", STRATEGIES NIONSO BALOBAKA AWA TE, ENNEMIS BAZUAKA YE NA SURPRISE PE KIDIBA NA YE EKO PERDRE YE, AVANT KOBANDA ETUMBA, IL FAUT OYEBA BA POINTS FAIBLES YA MONGUNA.

    Congolais, l’heure est venue pour défendre la terre de nos ANCETRES.

    Oncle(manseba)(Muyomba)(NGUATSCHI)(Noko) Prof.tongo etani

    Posté par tongo etani, 20 avril 2009 à 10:23
  • Blog

    http://deciloquequierass.blogspot.com/

    Good Bloog my friend!! Congratulations!!

    good luck!! See you!

    Posté par Emilio, 20 avril 2009 à 13:41
  • Indice de liberté économique

    Comme tout un chacun d'entre nous, on aimerait que ces chiffres soient des vrais pour son pays, mais rien qu'à voir le taux de chomâge aussi bas que l'Espagne ou la Grèce par exemple, cela semble fantaisiste et me met fortement en doute.

    Alex,si t'as des liens d'où cette Lorraine tient ces allégations, sur quoi ils se sont basés pour publier n'importe quoi. Ces organismes ne se sont-ils pas laissés soudoyer par le pouvoir pour tenter d'amadouer les investisseurs et les attirer éventuellement?

    Posté par Matabeleland, 20 avril 2009 à 15:31
  • @ Matabeleland,

    Tu as tappé dans le mil. Je l'avait déjà souligné il y a qlq temps que les chiffres officiels de la RDC n'ont jamais reflèté les réalités économiques du pays (taux de croissance de 6%, taux d'inflation de moins de 16% l'an, my a$$$). Si effectivement, le PIB serait de $17 milliards, on pourrait avoir ne serait-ce que 10% de cette production interieure comme revenu de taxe; soit $1,7 milliards. Et dire que sur les $3.4 milliards de budget annuel, 75% doivent provenir des apports étrangers.
    Comme tu dis, les auteurs de ce travail ont sûrement été payés par le gouvernement en place pour séduire les qlqs investisseurs étrangers ou bien pour justifier des sorties d'argent vers la RDC qui en réalité ne devraient pas se faire sur base des véritables chiffres.

    Sans transition, je vais vous donner la composition du cabinet de Muzito, 1er ministre de la RDC. Vous allez sûrement vous poser la question à savoir, comment-est-ce qu'avec une telle composition, la RDC puisse avoir ce genre d'indices.

    Voici la composition du cabinet de Muzito. Un vrai scandale de gestion par ces temps de crise...alors que le pays ne sait pas à quel saint se vouer...
    Je me pose même la question à savoir pourquoi on a même des minsitres et ministères, alors que le staff du premier ministre remplirait bien les missions de ces ministères.

    CABINET PREMIER MINISTRE

    1 DIRECTEURS DE CABINET ADJOINT ET ASSIMILES

    1 Jean Claude MASHINI Dircaba
    2 Paulin KAMBINGA Dircaba
    3 Hugo MWANZA Dircaba
    4 Robert LEMBA SGG

    2 Conseillers Principaux et assimilés

    1 Guillaume KANYIMBWE Conseiller P
    2 KAMA Pascaline Conseiller P
    3 Dr Freddy MBAKATA Conseiller P
    4 François MALUTSHI Conseiller P
    5 Nicolas TABA Conseiller P
    6 MUTOMBO A MULENDA Conseiller P
    7 Tommy NZAZI KISUNGU Conseiller P
    8 Placide BAKAFWA Coordonnateur
    9 KAYEMBE MASHA SGG A
    10 Jean-Claude NACHEGA Conseiller P
    11 Félicien LUKWASA Médecin

    3 CONSEILLERS ET ASSIMILES

    1 Urbain KUHUNISA Conseiller des Question Politique
    2 Delsard MALENGHE Conseiller de l' Intérieur, Décent
    3 Denis GIKWENGE ConseillerJustice, Réformes Institutionnelles
    4 ADAMU NGOY Conseiller des Droits Humains
    5 Laurent NGILA Conseiller des Affaires Etrangères
    6 Augustin NTUMBA Conseiller de la Coopération
    7 Delphin TUBULA Conseiller de l'Ethique
    8 Emery KAYAMBA Conseiller de la Bonne Gouvernance
    9 Jean-Paul MBAYA Conseiller de la Lutte /Corruption
    10 Aly SELEMANI BILA Conseiller de la Lutte /l'Impunité
    11 Anicet NKWIM AKOL Conseiller Réforme de l'Admi. Publique
    12 Aurélie BITONDO Conseiller Réforme Services Annexes
    13 Yvonne META KAKUMBU Conseiller du Développemet Soc.
    14 Thérèse KIPUWA MAMPUTU Conseiller de la Lutte / la pauvreté
    15 Célestin NGUNZ Conseiller des Questions Sociales
    16 Joseph PWALA Conseiller de la Solidarité Nationale
    17 Florence MUNSALA Conseiller du Genre
    18 Julienne MATADI Conseiller des Groupes Vulnérables
    19 Adrien MBUYA Conseiller des Finances et Régies
    20 Macaire KABAKA Conseiller Budget, Banques et Monnaie
    21 Jean-Claude MUSHIGO Conseiller de l'Economie,Commerce
    22 Georges NDEMBOLO Conseiller du Portefeuille
    23 Jacques MIKA Conseiller de l'Agriculture, et Dév.Rural
    24 Arthur DITULIAKIDI Conseiller des PME
    25 Roger MUNYOLOLO Conseiller du Travail et de la Prévoyance S
    26 Noël BOTAKILE Conseiller de l'Education, Formation,
    27 Constant KOKO MUDEK Conseiller de la Santé Publique
    28 Corneille MONOKO Conseiller de la Culture et Arts
    29 Claude KIZOMPAYI M Conseiller de la Jeunesse et Sports
    30 Adolphe KIVUDI Conseiller de la Communication
    31 MWAMBA KASONGO Conseiller Chargé du Plan
    32 ELOI MAPUTA MUTINI Conseiller des Infrastructures
    33 Joseph TSHOMBA Conseiller de la Reconstruction
    34 Guy KIWATA KAZOKOLU Conseiller des Travaux Publics
    35 Jean-Nestor OMAPAMI Conseiller des Affaires Foncières
    36 Paulin LUMONGA Conseiller de l'Urbanisme et Hab.
    37 Prosper KASSOTO Conseiller des Mines
    38 Stone D IADIA Conseiller de l' Energie
    39 KIMWANGA FUNDJI Conseiller des Hydrocarbures
    40 Freddy KASONGO Conseiller des Transports et Voies
    41 MULONGO MULENDA Conseiller des PTT
    42 Béatrice MAKAYA Conseiller de l'Environnement
    43 Pierrot SIDIKI KABAMBA Conseiller des Relations avec le Parlement
    44 BOKO MATONDO Conseiller des Relations avec le P. Judiciaire
    45 Chantal KOMBE SHUKU Conseillère des Relations Forces V
    46 Joachim MANIKISA MAKARIOS Conseiller de la Sécurité et Ordre
    47 Victor PELETE Conseiller de la Défense Nationale
    48 Jolie YAMA NZALABAR Conseillère de l'Intégration Régionale
    49 Octave MANKONDO Conseiller /Vérificateur
    50 Fidèle MANWANA Conseiller /Vérificateur
    51 NTUMBA DITATANABO Conseiller /Vérificateur
    52 Zephirin MUNGONGO Aide de Camp
    53 François KUMINGA Conseiller /Vérificateur
    54 Odile KUYITILA Expert Juridique
    55 Flavien KONI Expert Rédaction
    56 Stéphane KALUNDA Expert Documentati on
    57 Mathurin SANTINI Conseiller (Contrôleur/Verifica teur)
    58 Joseph MATALA Conseiller (Contrôleur/Verifica teur)

    4 ASSISTANTS

    1 Cléo MWATA Assistant
    2 Albert MUNYINGELE Assistant
    3 MALOLA IBULA Assistant
    4 Théophile KISENGE Assistant
    5 Parfait Claude BILALI Assistant
    6 Gaudens MUGULA Assistant
    7 Damien MAYENGELE Assistant
    8 Romuald NGULUNGU Assistant
    9 Roland KIZEKELE Assistant
    10 Jean Bellarmin MUYITA Assistant
    11 Flore KINGOMA Assistant
    12 Jean jacques CHIRIBAGULA Assistant
    13 Gina MATALATALA Assistante
    14 PAPALIKO NZONGBO Assistant
    15 Doris TSHISUNGU Assistante
    16 Odette NGELEMA Assistante médicale

    5 Chargés de Mission

    1 Fidèle KISATA Chargé de mission
    2 Lemos MAREMO MAHAMBA Charg de mission Région Nord-E
    3 Marie SWEDI Chargé de mission Région Sud-E
    4 Alexis MIKWINZI Chargé de mission Nord-Ouest
    5 Théodore MBWALUNGU Chargé de mission Force Vives
    6 Damien YONGO Assistant de l'Aide de Camp
    7 Boniface KABISA Chargé de mission Sud-Ouest

    6 Chargés d'Etudes

    1 Eddy MUDERHWA Attaché au Bureau du PM
    2 Henriette NDOY MWADI Attaché au Bureau du PM
    3 Mavé OSAKANO Attaché au Bureau du PM
    4 Angélique NTUMBA Attaché au Bureau du PM
    5 Papy BOLIYA Attaché au Bureau du PM
    6 Xavier KANDALA Attaché au Bureau du PM
    7 Robert OSUBI Collège Social et Culturel
    8 Jean Claude NKIERI Collège Social et Culturel
    9 LEMBA MUMBUNZE Chargé d'Etudes
    10 Germain KAMBALE Chargé d'Etudes
    11 Robert NGAMBI Chargé d'Etudes
    12 Nicaise MANGOMA BULATA Chargé d'Etudes
    13 Jean-Jacques NYEMBO Charg9 d'Etudes
    14 Rombaut MANIANGA Chargé d'Etudes
    15 Papy MUZITO Attaché au Bureau du PM
    16 Christophe BOMOLO Collège ECOFIN
    17 Marie France MULAPI Collège ECOFIN
    18 Adelbert KUNZUNDO Attaché au Bureau du PM
    19 Placide MUMBEMBELE Collège de Dévelop
    20 Itha IZZIA Collège de Dévelop
    21 KAPANDA MUFUNGU Collège des Infrastratures
    22 Mimi MABOLOKO Collège des Infrastratures
    23 Henri MAZABI Collège Technique
    24 KINGIDILA MASUA Collège Technique
    25 ZUAZU SONA Question Stratégiques
    26 Robert LOKANOLO Question Stratégiques
    27 Claude NZANGI Cellule D'EVALUATION
    28 MUKOLO NKON-A-SI Cellule D'EVALUATION
    29 Paulin BESA Attaché au Bureau du PM
    30 Espoir LUBUNGA Collège jurid,pol et Admin
    31 Gisèle MADIKASE Collège jurid,pol et Admin
    32 Jacqueline MULAJI Collège de l'Ethique,lutte
    33 Cyprien KINIENIE Collège de l'Ethique,lutte
    34 Joël MBINGI nbsp; Attaché au Bureau du PM

    5. CORPS MEDICAL

    1 Lambert KAYILA Infirmier-laboratin
    2 Frédericas MUKADI Infirmière
    3 Lucie NGETEKE Infirmière

    6 SECRETARIAT DU PREMIER MINISTRE

    6.1 Secrétariat Privé Premier Ministre


    1 Marie KAFUMVU PARSEC
    2 Rita ISIDI Secrétaire Privée PM
    3 Patrice MBUBA Attaché PARSEC & Int.

    6.2 Secrétariat du Cabinet du Premier Ministre

    1 Barnabe MUYONGO Secrétaire du Cabinet PM
    2 Marie NTUMBA Première Secrétaire adjointe PM
    3 Nadegè Mamie MUKOKO Deuxième Secrétaire adjointe PM

    6.2 Secrétariat Administratif du Cabinet du Premier Ministre

    1 Théo ISSA Secrétaire Administratif
    2 Chantal MBALANDA SecrA 9taire Administratif adjointe
    3 Isaac DIDIMA Secrétaire Administratif adjoint

    7 SECRETARIAT

    7.1 Secrétariat de Direction / DIRCABA PM & SGG


    1 Bernard NSAMBO Secrétaire de Direction
    2 Evelyne KABENA MUNDUMA Secrétaire de Direction
    3 Solange ISOLA FUMUNZANZA Secrétaire de Direction
    4 Pauline AKUNDA Secrétaire de Direction
    5 Michel TSHODI Secrétaire de Direction Adjoint
    6 Auclair BOLAMBA YAYA Secrétaire de Cellule

    7.2 Secrétariat du Collège /DIRCABA


    1 Joëlle ILUNGA NGOY Secrétaire du collège
    2 Louise BANGULA NZOMBE Secrétaire du collège
    3 Clairette NKOYI Secrétaire du collège
    4 Anne Marie KUMU Secrétaire du collège
    5 Lyly SIYA SIYA Secrétaire du collège
    6 Lily MANDEFU MBUNGU Secrétaire du collège
    7 Déborah KABASSI KABANGA Secrétaire du collège
    8 Crispin MASUDI Secrétaire du collège
    9 Anselme LWADI Secrétaire du collège
    10 Dady LUKWASA NDEMBE Secrétaire du collège

    8 Gardes

    8.1 Gardes rapprochées non Policières

    1 MWANZA AUGUSTIN Garde rapprochée
    2 MUZAMA TINO Garde rapprochée
    3 KWAZITELA TOUSSAINT Garde rapprochée
    4 KAWABA JOSEPH Garde rapprochée
    5 MUTALA ZACHARIE Garde rapprochée
    6 KINDIMBA STEVE Garde rapprochée
    7 MPUNGI NOEL Garde rapprochée
    8 MBUBA BLAISE Garde rapprochée

    8.2 Gardes Statiques non Policières

    1 MILEMO FUMUNTOTO Garde statique
    2 PIKAZIAU JEAN MARIE Garde statique
    3 KHUKO ADRIEN Garde statique
    4 MULULA JEAN Garde statique
    5 LUWUKU ANICET Garde statique
    6 MASWA D EMA Garde statique
    7 KIAKA LIEVIN Garde statique
    8 MANZANZA TUNGABAU Garde statique
    9 TSHITOKO TSHIERRY Garde statique
    10 MITAKU MUDINGANGU Garde statique
    11 MAKOMBO RICHARD Garde statique
    12 MAVOKA EDDY Garde statique
    13 KISALAKANDA SALVADOR Garde statique
    14 KIMVULA NAKANGIFILA Garde statique
    15 PIKAZIO ROBERT Garde statique
    16 KITAMBALA BIDISA Garde statique
    17 MESONGOLO JACQUES Garde statique
    18 KUZANGA MAFOSA Garde statique
    19 KINTE CLEOPHASE Garde statique
    20 PIETA EBWE Garde statique
    21 MUYAKA CELE Garde statique
    22 MUSHILA JEAN PIERRE Garde statique
    23 Hubert NKATA Garde statique
    24 KIEKIE MUBIAU MATHIAS Garde statique
    25 NGALULA BERTIN Garde statique
    26 LUKENIA MBUTA Garde statique
    27 LUFWA MBALA Garde statique
    28 KANDI BONAVENTURE Garde statique
    29 KULONGA KASONGO Garde statique
    30 zowa Garde statique br> 31 LEMBA Garde statique
    32 MAYAMBA BERNARD Garde statique

    9 Documentalistes du Cabinet PM

    1 Odon MUMVUDI Documentaliste
    2 Vincent LUKOJI Documentaliste Adjoint

    10 INTENDANCE, COURRIER

    1 Annie MBUBA Intendante
    2 Vany MULENDA Intendant adjoint/ maintenance
    3 Albert KUMA KUMA Agent courrier
    4 Joachim LUKANGA Agent courrier

    11 OPERATEURS DE SAISIE

    1 Balbine GIZENGA Opératrice de saisie
    2 Ferdinand IYANGE Opérateur de saisie
    3 INDILA KWA SHOKOMA Opératrice de saisie
    4 Joseph LELO Opérateur de saisie
    5 Sarah NGALULA Opératrice de saisie
    6 KUYANSE NSELE Opératrice de saisie
    7 Nadine ANSIMBANDA Opératrice de saisie
    8 Floribert MULOBO KAYOL Opérateur de saisie
    9 Nancy NKUNGI20TSEMISA Opératrice de saisie
    10 Emérence KAMWAMINI Opératrice de saisie
    11 Bernadette GUDUMBUNDA Opératrice de saisie
    12 Elie NIEN KOBILA Opérateur de saisie
    13 Mireille MITASHI Opératrice de saisie
    14 Berthe KAGWEMBA Opératrice de saisie
    15 Berthe BAZINGAMA Opératrice de saisie
    16 Thomas KIDIMA MBANGI Opérateur de saisie
    17 Jean-Marie KALOMBO Opérateur de saisie
    18 Pitshou PALATA Opérateur de saisie
    19 MASANGU MANU Opérateur de saisie
    20 Françoise MAYAMONA Opératrice de saisie
    21 Jacques KANGU Opérateur de saisie
    22 Paguy MASHINI PANGIANI Operatrice de saisie
    23 Arsène LWANGE MUNGANGA Opérateur de Saisie
    24 Pauline MBAYA Opératrice de saisie
    25 KABALA NGONDO Opérateur de saisie
    26 KUKATULA NGANGE Opératrice de saisie
    27 KAFUTSHI MASSAMBA Opératrice de saisie
    28 Anne-Marie MABUNGU Opératrice de Saisie
    29 Mireille MWIMBA Operatrice de Saisie
    30&n bsp; Benny KADIBU MBANGI Opérateur de saisie
    31 Jackson LUKONGA Opérateur de saisie
    32 Patience MBENZA Opérateur de saisie
    33 Hyppolyte IBWALA Opérateur de saisie
    34 Jacques SOMBOLO Opérateur de saisie
    35 Paulin MIMPEMBE Opérateur de saisie
    36 Germaine MALONGI Opératrice de saisie
    37 KAMANDA KATUTI Opératrice de saisie
    38 KIKUBI SESSO Opérateur de Saisie
    39 MAFUTA MULENDA Opérateur de saisie
    40 Angèle MADIANGA Opératrice de saisie
    41 Gertrude MULEMO Opératrice de saisie
    42 Zopui MANSANGE Opératrice de saisie
    43 Bobo MUKANGU Opérateur de saisie
    44 Célestine NGUNZA Opératrice de saisie
    45 Lydie NDOMBI Opératrice de saisie
    46 MAKUMI OSUNG Opérateur de saisie Police

    12 AGENTS DE LIAISON ET REPROGRAPHE


    1 Evodie SONA BOMASHIE Agent de liaison
    2 Séraphine FELE Agent de liaison
    3 Ivon MBOMA Agent de liaison
    4 Odon MWANZA Agent de liaison
    5 Vital GIAZOGA Agent de liaison
    6 Martin MAKAMBO Agent de liaison
    7 KABAMBA KIMBULA Agent de liaison CP BAKAF
    8 ALAIN BELEPE Agent reprographe
    9 LUTHONGU DIEUDONNE Agent reprographe

    13 PROTOCOLE

    1 MBANGU KIPASA Chef Protocole
    2 Olga KAZIAMA Chef Protocole Adjoint
    3 Niclette MASHINI Hotesse
    4 GAZIALA CLEMENT Protocole
    5 MASIANI DI MATHIEU Protocole
    6 MUSINGELESHI ERNEST Protocole
    7 Michel MUHUBU Protocole
    8 Doris MBUKAPINDU Hotesse
    9 NANA MUKAWA Hotesse
    10 Marc KWISI NTALA Protocole
    11 Georgette MBUKU Protocole

    14 CHAUFFEURS

    1 Alain KAZIAMA Chauffeur PM
    2 Alidor KAZIAMA Chauffeur PM
    3 Alain ONKEN Chauffeur Cortège
    4 KAMALANDUA Chauffeur Cortège
    5 Jean Lusanga Chauffeur TP
    6 KALALA CARLOS Chauffeur Cortège
    7 KIKATA NESTOR Chauffeur Rés. PM
    8 MVUNZI NGUBA Chauffeur Rés. PM
    9 KIANZA SYLVIN Chauffeur Rés. PM
    10 MWATA NICOLAS Chauffeur Rés. PM
    11 TSHIABAKWAWU FELIX Chauffeur Rés. PM
    12 MANGALA RICHARD Chauffeur Rés. PM
    13 PAUL MBUDI Chauffeur DIRCABA MASHINI
    14 Raphaêl MUSANJI Chauffeur DIRCABA Paulin
    15 OLIVIER KALAMBA Chauffeur DIRCABA HUGO
    16 Blaise FUNDA KUZAYA Chauffeur SGG
    17 TANDU ALGA Chauffeur SGGA
    18 GILBERT NTANGA Chauffeur Rés. PM
    19 NDENGA JOSEPH Chauffeur Rés. PM
    20 PATRICK KISATA Chauffeur courrier
    21 NZUZI LUVUVWAMU Chauffeur

    15 Presse et Communication

    1 Didier MBONGO Journaliste
    2 Martin KILABI KAPATA Journaliste
    3 &n bsp; Jean Macaire MWANAMPULU Journaliste
    4 MUKEBA MBUYI Cameramen
    5 Albert MBAVWA Attaché de presse
    6 YOUSSOUF BATUZAYAKO Attaché de presse Adjoint
    7 Richard KINZAMBI KANTULU Cameramen
    8 Claude KIMBWENDE Cameraman Residence
    9 DOUDOU KUNIAGOTA Cameramen
    10 Blaise NDOMBELE Cameramen
    11 Roger MBOWOLE Monteur

    16 NETTOYEURS

    1 Norbert LUPANGU Nettoyeur
    2 MAKOLA MAKUMUTIMA Nettoyeur
    3 KUBELA KABALU Nettoyeur
    4 Blaise KINGOMBI Nettoyeur
    5 FUMU KAYOLO Nettoyeur
    6 Jeanne NDOMBE Nettoyeur
    7 NSELE GETOU Nettoyeur
    8 MUNGANGA Nettoyeur

    10.7 PERSONNEL D'APPUI RESIDENCE DU PREMIER MINISTRE

    1 FEZA KAYAKA Chef de Protocole
    2 DUGUEZ DAMAS MABAYA MBOMA 1er Chef de Protocole
    3 GUTWAMA KUSHIMANEYA MARIE 2è Chef de Protocole
    4 KONGOLO JEAN PAUL Agent de Protocole
    5 VAKUMU ANICET Agent de Protocole
    6 MBUBA MIKE Agent de Protocole
    7 MWATA MASWAKU MEDARD Agent de Protocole
    8 MBENZA MARIE Hotesse
    9 BAMBI MUKANDA MAMIE Hotesse
    10 KASSONGO MAMIE Hotesse
    11 MAKASINGA YOWA HELLENE Hotesse
    12 NYEMBO ACHILE Chauffeur
    13 KIANZA SYLVAIN Chauffeur
    14 MAYAMBA SOULEY Chauffeur
    15 GIPOYI PROSPER PLOMBIER
    16 PALATA INNOCENT Electricien
    17 NDANDU JEAN Electricien
    18 LUYEYE DIDIER Electromécanicien
    19 MUKWA MAYAMBA Frigoriste
    20 MAKEMANDA FERNAND Maçon
    21 MUKANDA GODEFROID Menusier
    22 HASAN TANZI GUILLAUME Maire Hôtel
    23 MUSENI MUWULU REMY Maire Hôtel Adjoint
    24 MBUBA VERONIQUE Maitre hôtel Adjointe
    25 KUBUBA CORNEILLE Cuisinière
    26 MAKANGILA JUSTIN Cuisinier
    27 MAFUTA AWELE REGINE Aide Cuisiniere
    28 GIZELA-A-MBUBA Aide Cu isiniere
    29 NSONI ANICET Serveur
    30 NKOSI MAYAMBA Serveur
    31 KWANGALANGANA Serveur
    32 NSIMBA LOLA LUNSI PRECIEUSE Serveuse
    33 NAKASILA AIME Garçon de Chambre
    34 KEDIKILA FRANCOIS Garçon de Chambre
    35 KOZANGA WAZAGO Garçon de Chambre
    36 MAFUTA BRIGITE Fille de Chambre
    37 GUTWANA GISABGA GENEVIEVE Fille de Chambre
    38 MANZUNZE SOMONA DOROTHEE Fille de Chambre
    39 KANANA RIGOBERT Lavandier
    40 DIMBU NGITUKA Lavandier
    41 LUBOMA RENE Jardinier (Chef d'Equipe)
    42 MAYALA MBO Jardinier
    43 DILA JONAS Jardinier
    44 KAMANDA MEMA JUSTIN Jardinier
    45 AKENDA ADELARD Jardinier
    46 MUKIONGO FINGILA Jardinier
    47 KAMBUMBA NGUNZA Jardinier
    48 KIMBA KANGOMA EVARISTE Jardinier
    49 MUDIKA KIANZA Jardinier
    50 MPESE BUTUNGU Jardinier
    51 BATALA KWAWU SAMUEL Jardinier
    52 MAKA PAULIN Jardinier
    53 KUTALUKA DIEUDONNE &nbs p;Jardinier
    54 PUNANA SYLVAIN Jardinier
    55 GUMONA KALONDA Jardinier

    Cabinet du MPM

    1 Mme. Marcelline BENDERA Directeur de Cabinet
    2 Mr. Juvénal NTUMBA Directeur de Cabinet Adjoint
    3 Mr. Pascal NKANKA Conseiller
    4 Mr. José MPAKASA Conseiller
    5 Mr. Patrick MUYAYA Conseiller
    6 Mr. Blaise UWANDJI Conseiller
    7 Mr. KIZITO KABAMBA Conseiller
    8 Mlle Evelyne KAMANI Conseiller
    9 Mr. AYAS MBOMA Conseiller
    10 Mr. Camille LIBOTE Assistant
    11 Mme. Nellyano CISHAMBO chargée de Mission
    12 Mr. Jean NDONDA Secrétaire Particulier
    13 Mr. Auguy MANZA Secrétaire du Ministre
    14 Mr. Bastin KIMBAMBA Secrétaire Administratif
    15 Mr. Cédric MULAND NAWEJ Secrétaire Administratif adjoint
    16 Mlle. Yvette KAPINGA Secrétaire du Directeur de Cabinent
    17 Mlle. Chantal GISENGE Chef de Protocole
    18 &nbs p;Mlle. Carine ATUMENGA Chef de Protocole adjoint
    19 Mlle. Olga MANSWALA Attaché de presse
    20 Mlle : Laurianne TSUMBU Opératrice de saisie
    21 Mme. Cécile MUHEGA Opératrice de saisie
    22 Mr. Joachim MANZA Opérateur de saisie
    23 Mlle Chantal NZANGI Opératrice de saisie
    24 Mr. Michel MPUTU Chargé de courrier
    25 Mr. Noël MUNANGA Chargé de courrier
    26 Mlle. Mireille BWINI Hôtesse
    27 Mlle. Elysée MUHENGE Hôtesse
    28 Mr. Franc NSIALA Chauffeur du Ministre
    29 Mr. Noble KASAMBUMBA Chauffeur de Cabinet
    30 Mr. Fiston LUZUADI Chauffeur de Cabinet
    31 Mr. Bellarmin BILUMBU Intendant
    32 Mr. Jacques MAZANDU Intendant Adjoint
    33 Mr. Bruno MUSEMA Huissiers
    34 Mr. François NSWO Huissiers
    35 Mr. Samy ONAPENDE Chargé d’Etudes
    36 Mr. Alfred KIKAPA Chargé d’Etudes 0A

    Posté par Bely21, 20 avril 2009 à 17:06
  • MBOKA YA BA AVENTURIERS ET AUTRES PASTEURS MOLILI

    RDC/baptême: une dizaine de noyades
    AFP
    20/04/2009 | Mise à jour : 16:46 | Ajouter à ma sélection
    Une dizaine d’adeptes de l’une des nombreuses "églises du réveil" en République démocratique du Congo sont morts noyés après avoir plongé dans une rivière pour être baptisés par une prophétesse, qui a pris la fuite, dans une cité de Kinshasa, a rapporté aujourd’hui la presse kinoise.

    "Mme Thétée Kalangangu, la prophétesse, juchée sur la berge, a invité les fidèles à plonger dans la rivière", raconte le journal Le Phare qui situe l’accident aux chutes de Luzizila, derrière le campus de Kinshasa, dans la commune de Kisenso.

    "Curieusement, plusieurs adeptes à moitié dévétus n’ont plus refait surface. Ils sont morts par noyade, comme emportés par une puissance maléfique", poursuit le journal.
    Devant cette "hécatombe, la prophétesse et son diacre, Mardochée, tout tremblotants de peur, ont quitté précipitamment les lieux", ajoute le Phare.

    Dans le quartier miséreux de Masina, d’où étaient originaires les victimes et où venait de s’implanter la prophétesse, "les habitants sont prêts à raser le hangar de la secte religieuse".

    Le journal rappelle un autre baptème qui, en 2007, s’était également terminé par une dizaine de noyades dans la rivière Lukaya, à 50 km de Kinshasa. Le pasteur et le diacre "avaient pris la poudre d’escampette et sont toujours en cavale".


    .
    Précédent

    Posté par tongo etani, 20 avril 2009 à 17:47
  • @Matabeleland,


    On peut avoir des doutes sur les chiffres du chomage mais les vrais chiffres ont toujours été ceux des démandeurs d'emploi.
    Si le Congo passait son Diplôme d'Etat il l'aurait n'en déplaise à ses détracteurs.
    Voilà la source des chiffres proposés par Alex.


    http://www.heritage.org/Index/Ranking.aspx


    http://www.heritage.org/Index/

    Posté par bakunde, 20 avril 2009 à 17:54
  • BELY 21 elle est impressionnante la liste de personnels du premier ministre curieusement tout les noms ont presque le meme origine ethnique ou provinciale a une exception près
    ceci n'est autre que les signes de passe droit ,faveur et nomination de confort pour les proches: cousins ,belles soeurs ,beaux frères ,amis et frères
    avec quels revenus tout ces gens sont payés ? au lieu de payés les enseignants et les militaires de carrière utile au pays
    imaginer dans tout les ministères les personnels de complaisance ou fictif pour plumer l'état
    une honte pour le pays

    Posté par OURAGAN, 20 avril 2009 à 17:55
  • Matabeleland,


    Alez sur FAQS and Answers pour être éclairé sur l'index.
    Bonne cobsultation.

    Posté par bakunde, 20 avril 2009 à 17:58
  • @ Bakunde,

    C'est vrai que les véritables chiffres du chomage ne peuvent provenir que des demandeurs d'emploi mais faudrait-il encore qu'il y ait une agence ou bureau national d'emploi et/ou chômage qui enregistre les demandes d'assurance de chômage ou emploi.
    On nous a toujours dit que Mobutu a tout détruit pendant ses 32 ans au pouvoir et que les gouvernements Kabila n'ont pas encore eu le temps de remettre tout en place; alors d'où viennent ces chiffres compilés donnés à ces agences internationales pour nous faire un indice quelconque de performance!!!!

    Posté par Bely21, 20 avril 2009 à 18:08
  • Pendant les années fastes les autorités congolaises étaient véhiculées dans des voitures de luxe américaines ou allemandes tandis qu'à Brazzaville les ministres été transportés des peugeot 403 puis 404. Comment Sassou Nguessso a-t-il fait pour s'acheter une résidence de luxe au Vésinet un des quartiers résidentiels de plus hupés de l'Ile de France?
    Première nouvelle Kabila va à son bureau en Vélo de marque Holland Bike. C'est un peu populiste mais tout le plaisir est pour le peuple.
    Madame Kabila a renvoyé tout le personnel de maison de la résidence présidentielle, elle se chargera elle même des tâches courantes ménagères.
    On a vu Kabila Joseph chez une lavandière à Kitambo,le Président est venu récuperer des vetêments qu'il avait confiés au repassage.
    Le populisme est dangereux,le Président n'aurait pas dû tomber plus bas, même Mao ne se serait jamais fourvoyé de la sorte.

    Posté par bakunde, 20 avril 2009 à 18:19
  • Vous mettez en doute Heritage Foundation et Wall street Journal? Les antreprises et les hommes d'affairebse servent de cet index pour invstir. Les chiffres les plus intéressants ne sont pas axés sur le chomage. Parlez plutôt des indices qui donnent confiance aux entrepreneurs. L'indice sur la sécurité devrait au contraire nous rejouir. Des notes au dessus de la moyenne qui font plaisir.

    Posté par bakunde, 20 avril 2009 à 18:27
  • Vous mettez en doute Heritage Foundation et Wall street Journal? Les antreprises et les hommes d'affaires se servent de cet index pour invstir. Les chiffres les plus intéressants ne sont pas axés sur le chomage. Parlez plutôt des indices qui donnent confiance aux entrepreneurs. L'indice sur la sécurité devrait au contraire nous rejouir. Des notes au dessus de la moyenne qui font plaisir.

    Posté par bakunde, 20 avril 2009 à 18:30
  • Bakundé/BONY(camisole de force: batu ya maboma baliaka na fulu!!!!!

    Bakundé/Bony

    Ce petit est un illuminé avec des yeux hallucinés des sorciers PENDE.

    Comment un enfant peut devenir sans scrupules, heureusement Bakundé/Bony a sa petite bière avec son grand père centenaire, dans sa sénilité lui raconte de débilités, lui, pauvre petit AVALA les ANERIES sans contester son vieux débile léger.

    Bakundé/Bony va raconter tes conneries sur DIGITAL, le softonline.

    Ici, c'est du sérieux, nous réflechissons sur notre pays.

    Prof.tongo etani

    Posté par tongo etani, 20 avril 2009 à 19:09
  • Nous ne mettons pas en doute Heritage Foundation et Wall street Journal mais les resultats publiés qui ont surement été sur bases des informations erronnées.
    Prétendre que l'indice chomage n'est pas intéressant pour les investisseurs qui font confiance à ce rapport, me pousse alors à me demander pourquoi Heritage Foundation et Wall street Journal auraient perdu leur temps à compiler ses resultats sur l'indice chômage.

    Des quelques informations reçues, il y a une correlation entre le niveau de chômage et le pouvoir d'achat. Et je vois très mal que des investisseurs ne tiennent pas compte de ce facteur chômage, à moins que ce soit des investissements de prédation; c-à-d, puiser ce qui a puiser au pays et tout revendre à l'extérieur.
    Qu'est-ce que le Congo a à bénéficier de ce genre d'investissements qui ne s'accompagnent pas d'un volet social. On a tenté cette expérience de Léopeold II à nos jours, et quel en a été le résultat: Le peuple congolais est toujours pauvre.
    Le pire serait de poser les mêmes actes à chaque fois et espérer avoir des résultats differents.

    Au fait de quel indice de sécurité, faites-vous allusion, j'en ai vu aucun sur le texte proposé par Alex.

    Il serait intéressant de bien interpréter ces indices par rapport aux contextes du pays car je serais tenté de dire qu'avec l'indice libérté de corruption ( Moyenne : 40.3), que l'on a 40.3% de liberté de corrompre qui l'on veut en RDC.

    Prof Tongo Etani, reviens nous avec des explications sur ces indices.

    Posté par Bely21, 20 avril 2009 à 19:34
  • Alex méfies - toi de la manipulation

    @ bely21,

    J'étais effaré, décontenancé avec cet article de LORRAINE, AWUTI, aza muana na biso oyo asalaka na banque mondiale? NABIMISA KOMBO NA YE TEEE, PETIT ALIMWa na ba aneries na yeee, nakotia kombo na yé téééé.

    Je souspçonnes Lorraine aboguami, petite wana dans la débilité.

    Alex, dis à LORRAINE d'aller à kinshasa, voir les gens se reveiller sans activités, manger du chien et du chat devant les gens qui reclament une petite viande pour la journée.

    Alex méfies - toi des infos de la MOPAP de la petite LORRAINE.

    MEFIES-TOI DES ANNERIES, MON VIEUX!!!!

    Prof.tongo etani

    Posté par tongo etani, 20 avril 2009 à 20:11
  • @ Prof. Tongo Etani:
    Lorraine n’a fait que me signaler cet Indice du think-tank Heritage Foundation et de Wall Street Journal. Au fait, dans sa correspondance, Lorraine se moquait de cet indice. Lorraine ne peut pas faire de l’intox pour cet Index pour les 3 raisons suivantes :
    1) Heritage Foundation et le Wall Street Journal sont les suppôts du capitalisme sauvage dont les méfaits ont déstabilisé l’économie des USA et du monde.
    2) Heritage Foundation et le Wall Street Journal battent une campagne systématique contre le programme économique de Barack Obama.
    3) Le Wall Street Journal appartient à Rupert Murdoch, l’Australien-Américain qui est aussi le propriétaire de la chaîne de télévision Fox News. Or, Fox News mène une campagne vicieuse contre Barack Obama, l’accusant de vouloir transformer les USA en économie socialiste !
    Or je connais les positions de Lorraine sur Heritage Foundation et Rupert Murdoch et ses deux grandes machines de propagande ultra néolibérale : le Wall Street Journal et Fox News.
    Par ailleurs, obtenir des bons points dans cet Index, loin de constituer un motif de réjouissance, devrait plutôt constituer un motif d’inquiétude pour les Congolais. Car cela signifierait que le pays est ouvert à tous les vautours du capitalisme sauvage qui, je le répète, a causé la crise actuelle dans les pays développés.
    Heritage Foundation et le Wall Street Journal ne connaissent rien de la RDC. Les seules données fiables sur la RDC sont celles provenant du Fonds Monétaire International, qui connaît le pays de fond en comble. Et à ce jour le seul état des lieux compréhensif sur la terrible situation économique en RDC produit par IMF reste le document intitulé « Democratic Republic of the Congo : Poverty Reduction Paper » publié le 26 septembre 2007 (http://www.imf.org/external/pubs/cat/longres.cfm?sk=21354.0). Or que nous dit ce document ? Ce document nous dit que le taux de pauvreté en RDC est l’un des plus élevés du monde : une moyenne de 71.34% ! Et le document donne ce taux par province. De plus, ce document nous apprend aussi que le secteur informel est de près de 90% en RDC. Ce qui nous permet de théoriser de la manière suivante : si l’on prend en compte même le foyer où l’on vend des arachides devant la parcelle, le taux de chômage en RDC est de 0%, puisque chaque foyer a une activité génératrice de revenu. On voit tout de suite que parler de taux de chômage de 8.9% en RDC est un chiffre vide de sens réel. Il faut plutôt considérer le degré de paupérisation avancée de la population active…

    Posté par Alex Engwete, 20 avril 2009 à 22:30
  • Voici le VRAI lien au document du FMI: http://www.imf.org/external/pubs/ft/scr/2007/cr07330.pdf

    Posté par Alex Engwete, 20 avril 2009 à 22:36
  • EXCUSES A LORRAINE

    Merci Alex,

    Je suis aussi dans la FINANCE, je tangues, je déambules, je déambules halluciné dans les rues de Paris, je chavires à de la dégringolade de la bourse, la main invisible est vraiment invisible.

    Je suis EXPERT COMPTABLE, AUDITEUR BANCAIRE, COMMISSAIRE AUX COMPTES, je rases les murs à GENEVE.

    Je retires mes propos sur lorraine.

    Il nous faut ARRETER DE COURIR DANS LA FINANCE.

    Posté par tongo etani, 20 avril 2009 à 23:16
  • BAKUNDE ,votre JOCA ne va pas nous prendre pour de couillons sur son vélo il ne pas le premier chef d'état africain a avoir utiliser le vélo souvenez vous du pays ou Joca vivez en Tanzanie il y avait un certain président mwalimu Julius nyerere qui utiliser aussi son vélo dans les rues de daresalam
    au lieu d'aller chercher ses costumes mao au pressing a Kitambo pour bernés les congolais, il aurait due opposer son veto pour empêcher BOSHAB qui a de casseroles derrière son cul a présider le parlement congolais ,cette fois il n'as pas était trop actif comme pour démettre kamere bizarre
    lui et sa femme font les ménages peut-on considérer que ses services ne sont pas au courant de la liste de personnels astronomique de la primature que BELY 21 a eu la gentillesse de publier ?
    a malin ,malin est demie

    Posté par OURAGAN, 21 avril 2009 à 00:02
  • La désinformation poursuit son cours,la bataille des indices aussi. Après nous avoir balancé des articles de journaux au contenu contestable,voilà qu'un indice favorable au RD Congo soulève les passions.
    On divertit tout le monde pendant que le Congo évolue en toute sérénité vers des jours meilleurs malgré ses difficultés.
    Il serait peut être utile de consulter des diagrammes fiables et incotestables d'un organisme comme le FMI.
    L'actualité du Congo passse souvent inaperçue les malintentionnés préférant s'attarder sur des anecdotes sordides.
    Voilà un renseignement sur le Congo:


    http://www.imf.org/external/np/sec/pr/2009/pr0974.htm

    Posté par bony, 21 avril 2009 à 11:35
  • Chômage (% de la main d'oeuvre totale agée entre 15 et 24 ans)

    Definition: Selon l'Organisation internationale du travail, le chômage est la situation de la main-d'oeuvre disponible à travailler qui est à la recherche d'un emploi mais ne réussit pas à en trouver. La définition du chômage et de ce qu'est la main-d'oeuvre disponible à travailler varie toutefois selon les pays. Le calcul peut également être influencé par de nombreuses variables. En milieu agricole, par exemple, les données d'une enquête peuvent changer de façon importante selon la période de l'année où elle a lieu.

    8% de chomage est un chiffre officiel qui concluait un dénombrement dit scientifique effectué en 1982 et 1985.
    En 2005 le gouvernement congolais estimait le chomage à 95% de la population. Les textes ne disent pas population active. Ces 95% incluent les personnent a'adonnant à des activités informels.
    Ceci dit,la rédéfinition du chomage est plus que nécessaire pour lever toute ambiguité dans l'interprétation des chiffres. Or endépit des difficultés l'activité économique existe au Congo et ceux qui y participe activement peuvent émarger des statistiques de l'emploi. Les inclurent comme chomeurs n'a d'interêt que si celà est juste et vrai.


    Taux de chômage (BIT)


    Définition

    Le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) est la proportion du nombre de chômeurs au sens du BIT dans la population active au sens du BIT.

    Cette définition du BIT donne un taux de 1,6% de chomeurs au Congo.
    Les chiffres il faut savoir les interpréter sinon on leur fait dire tout et n'importe quoi. Pour l'instant la convalescence de la RD Congo ne réroule loin es tumultes d'outre-mer.

    Posté par bony, 21 avril 2009 à 13:44
  • 1984

    Posté par bony, 21 avril 2009 à 13:49
  • Economie RDC

    A Bely21,
    Ouf, je n'ai même pas fini de lire les noms que ma tête a failli explosé, je dois me reposer et réprendre sérieusement la lecture.
    A Bakunde,
    J'ai juste eu le temps de parcourir ton lien, je dois prendre mon train dans peu de temps pour Paris, ce soir j'aurai plus de temps pour bien appréhender la chose, merci.

    Posté par Matabeleland, 21 avril 2009 à 14:28
  • JEEP PRADO + 5000 dollars

    CHRONIQUE DU GRARC N° 13.-
    AU SECOURS ! BOSHAB ARRIVE !

    Malheur aux démocrates congolais. Evariste Boshab a été élu aux petites heures de ce matin de samedi 18 Avril 209, président de l’Assemblée Nationale de la RDC. Victoire logique, sans doute. Mais coup dur tout de même. En effet, hier, sur ce même canal, Mwalimu Kadari Mwene Kabyana reprenait un article du Soft. Dans cet article, l’auteur, un certain Daddei, - en fait c’est un sobriquet de Kin-Kiey Mulumba – il en affectionne, mais pourquoi Bon Dieu ! – l’auteur écrivait, faisait le récit d’un barbecue organisé par Louis XIV dans sa ferme de Kingankati, acquise depuis 10 ans – quelle précision ! – . Et dans ce qui constitue en fait le compte rendu de la revue des troupes des boukouteurs – c’est-à-dire les mangeurs à la soupe présidentielle – l’auteur a rapporté plusieurs déclarations.

    Mais de toutes ces déclarations, une seul m’a donné froid au dos. Il s’agit de cette terrible phrase du tout-puissant Katumba Mwanke, le vrai président de la République : « Nous allons dicter notre loi ».

    Nous voilà donc avertis : Tout le cinéma monté contre Kamerhe cachait d’autres desseins. Je vous avais prévenus. Fini le semblant de démocratie. Kamerhe, un dur des durs des durs des durs, avait, lui au moins, enrobé ses pilules amères de sucre. Boshab, hier ennemi de Katumba qui le traitait de « juriste ignare », Boshab donc va nous faire voir de toutes les couleurs. Foi de Katumba Mwanke.

    COMBIEN ?
    Non, frères, ce n’est pas de la chanson de frère Patrice Ngoy Musoko que je parle. Je ne parle pas non plus de l’exposition de leurs nombrils ou de leurs f…par des filles kinoises, dénoncée par le chantre.

    Je veux simplement parler de la valse des effectifs des députés de l’AMP.
    Hier vendredi 17 Avril en effet, un journal affirmait que les effectifs des partisans de Vital Kamerhe atteignaient 206 députés. Et d’en déduire que Idambituo Bakaato, chef coutumier et élu de Wamba dans l’Ituri, allait faire un score de 206 voix théoriques.

    De leur côté, d’autres journaux – dont le Soft – affirmaient que lors du farniente de Kingankati, le « raïs » avait fait lui aussi le plein : 300 Toyota Prado ou
    d’autres bolides de cylindrée analogue avaient fait le déplacement de la banlieue Est de Kinshasa.
    Or, le décompte de voix que j’ai attrapé à mon réveil ce matin, celui de Boris Mbuku, dépassait largement les 300.

    Donc, Vital n’a pas eu 206 adhésions. Ou si. Il peut en avoir eu, mais le mandat de député n’est pas impératif .Vital qui croyait utiliser cette trouvaille juridique contre l’AMP, en aura eu pour son compte. Ce principe s’est retourné contre lui.

    BAUDRUCHE ! MATAMORE !
    Il avait plastronné deux mois durant. Il avait déclaré à qui voulait l’entendre qu’il voulait sauver la démocratie. Au point d’emballer certains de mes compatriotes. Tiens ! Tiens ! Comment a-t-on pu oublier si vite qu’en étouffant des dossiers sensibles, ce type n’avait fait que tuer la démocratie ? Les rwandais auraient-ils raison ? Le congolais ne serait-il juste bon que pour les femmes, l’argent et la bière ? Ne serait-il qu’un citoyen oublieux ? Dans l’un de mes écrits, je définissais l’amnésie comme suit : C’est une maladie se caractérisant par la perte profonde de mémoire et qui affecte particulièrement les congolais de Kinshasa. Cette affection les conduit à tout oublier, même le visage de la personne qui pisse sur eux tous les matins. Tenez : cette maladie peut atteindre les formes les plus perfides, au point de les conduire à accorder le Bon Dieu même à Satan en personne. (Cfr chronique n° 11 du 11 mars 2009).

    Oui, les congolais ont très vite oublié tous les méfaits de Kamerhe. Un impoli, un mal éduqué qui n’a eu que des injures dans sa bouche lors de la campagne électorale de 2006.Un monsieur qui a étouffé le dossier de la nationalité, qui a sauvé maître Nkulu Kilombo [au fait, où est passé l’ancienne éminence grise de Louis XIV ?], en sauvant du même coup Janet « Kabila », propriétaire ou affréteur de l’Antonov qui s’est écrasé sur Kingasani .Un Kamerhe qui, tout au long de ses 27 mois au perchoir, a tout fait pour protéger sa majorité .
    Et voilà que celui-ci fait semblant de se brouiller avec son ami et frère [tous les deux sont des rwandais] de tous les temps. Et les pauvres hères de congolais de se laisser entraîner dans ce jeu qu’affectionnent les ennemis de la République. Lesquels savent qu’en jonglant un peu, ils entraîneront les pauvres BMV dans leur jeu, en leur faisant oublier du coup les manipulations du député de Walungu.
    Pour en revenir à celui-ci, il s’était cru devenu aussi quelqu’un, comme on dit chez nous.

    Mais en réalité, il n’était rien. Il avait prétendu qu’en cas de vote à bulletin secret, jamais il n‘aurait été déchu de son poste de président de l’Assemblée Nationale. Tout cela, parce qu’il avait « sauvé » la démocratie en RDC. Partant donc de ce postulat, sieur Kamerhe a cru que son heure était arrivée : l’heure de la renaissance, l’heure où le député devait voter selon sa conscience, et patati et patata. Il n’en fallait pas plus pour que les [dés]honorables déshonorés députés de la République bananière du Congo Kinshasa s’engouffrent dans cette brèche savamment montée par Vital Kamerhe. Résultat ? Au décompte final, la baudruche s’est dégonflée, le matamore s’est ratatiné.

    VIVE LA RECREATION !
    Vendredi 17 Avril 2009 était décrété à Kinshasa férié, chômé et payé. Mais rassurez-vous, votre bulletin de paie ne connaîtra aucune modification. La fête, si fête il y a, ne concernait que leurs Excellences messieurs et mesdames les membres du gouvernement de la République.

    En effet, ils avaient séché leurs bureaux climatisés de la Gombé et s’étaient donné rendez-vous dans la salle des Congrès du Palais du Peuple.

    Motif ? Le « raïs » devait y prononcer son traditionnel discours sur l’état de la nation ? Nenni.
    Nicolas Sarkozy y faisait son one man show ? Même pas.

    Tout simplement ceci : face à la nécessité de protéger et de veiller sur les intérêts de la majorité, leurs Excellences ont obtenu une journée de vacances payées aux frais de la Princesse.

    Vous avez dit le Congo pays englué dans la zone rouge ? Rien de tout cela. Tout va bien. En RDC, Kanambe et Muzito estiment que tout va très bien : les objectifs de l’opération Umoja Wetu ont été atteints à 95 % : plus de FDLR, donc plus de danger nouveau génocide contre les tutsis du Rwanda .Tout baigne dans l’huile au Nord Kivu. L’Ituri est débarrassé des LRA. Faradje, Dungu, Aru, et, pourquoi pas Ariwara vivent paisiblement. Pas de quoi faire un deuil. Vous avez dit la crise financière ? Mais quelle crise financière ? Ne voyez-vous pas que le franc congolais s’échange en parité avec la monnaie des américains ? Les hôpitaux sont des mouroirs ? Mais dites donc ! Vous vous trompez de pays. Au pays de Louis XIV, les gens se soignent dans les meilleures conditions. Les kinois se plaignent de manquer de routes, de caniveaux, d’égouts et
    d’assainissement ? Mais non, voyons ! Vous décrivez là la situation d’Haïti. L’Angola vise toujours des villages congolais ? Mais, mon frère, comment pouvez-vous confondre le Cameroun et le Nigeria ? Entre le Congo et l’Angola, il n’existe pas d’île de Bakassi tout de même ! Et puis, le « raïs » et Zedu sont les meilleurs amis du monde !

    Les réserves de la Banque Centrale se sont asséchées et ne couvriraient plus que deux jours d’importation ? Mais dites donc ! Ce n’est tout de même pas de la Gambie que vous parlez, non ? Les écoles publiques sont vendues à des amis du pouvoir ? Mais dites-donc : vous vous croyez à Bangui ou quoi ? Les FARDC ne sont pas payées ? Voyons, allez-y tout doucement, mon vieux .Ba soda ya mpiko, babangaka te,batelembi ngbi, babengani ba Nyangala Kata ya LoLa N’kund[abbatoir],ils ont mis en déroute l’illuminé Joseph Koni et sa bande de chrétiens sauvages et malades mentaux. Et vous me dites quoi ? Là, franchement, vous parlez de la Colombie, ou de la Tchétchénie.

    La circulation au centre ville pose problème ? Mais non, ne vois-tu pas que le « Raï »s a accéléré la vitesse de la transformation de la RDC ? Ne vois-tu pas qu’au lieu d’un simple boulevard que d’ailleurs Kasa-Vubu, Mobutu et M’zee Kabila ont laissé périr, le « Raïs » est en train de bâtir une autoroute, et à 8 bandes en plus !

    Bref, congolaises et congolais, tout va en RDC comme dans le meilleur des mondes. Vos ministres peuvent très bien se payer du bon temps, ils ont bien le droit de prendre de l’air, et d’aller encourager leurs collègues au Palais du Peuple.
    VIVE LES FETICHES !
    J’ai failli croire me trouver devant des Ma Ndona, des Zebola ou des féticheurs Mpende. Ce n’étaient pas des masques kuba non plus, rassurez-vous. Les féticheurs étaient certainement dans les coulisses du Palais du Peuple. Ils étaient certainement dans les fonds de poches des papas députés, ou noués na songe ya liputa des mamans députées.
    Ce que je cherche à vous dire, c’est que quand j’ai allumé mon téléviseurs, ai vu des femmes bien habillées, bien coiffées et certainement bien parfumées.[au fait, dans les années 1975,on parlait d’une télé qui pouvait permettre au téléspectateur de sentir le parfum !] .Ces dames avaient le visage badigeonné avec du mpembe [je ne parle pas de Didas Mpembe, langues de vipères !].Le mpembe, c’est la chaux blanche ou de la matière blanchâtre dont nos
    excellences - eh oui, s’étaient enduit le visage. Marie-Ange Lukiana, Collette « Coco » Tchomba, etc.
    Oh mon Dieu, comment peut-on se dire une Excellence et tomber aussi bas ?
    Set s ce n’était que Coco, je comprendrais, puisque sa moralité est bien connue .Mais Marie-Ange quand même : si tu n’as toujours aucune idée de la fonction ministérielle, n’oublie tout de même pas que ton mari est profèssèr !
    La victoire de Boshab valait-elle toute cette mise en scène dégradante ?
    INDISCIPLINE CARACTERISEE.
    Tous ceux qui me connaissent savent que je suis un maniaque de l’ordre et de la discipline. Chez moi à la maison, c’est quasiment un camp militaire. On marche au pas. Mais rassurez-vous, je ne suis pas un fasciste. Ni le Fûrher, ni le Caudillo. La chienlit ne fait cependant pas partie de mon vocabulaire. Mais pour mes jeunes frères et mes enfants, je suis « le vieux wana alingi ba logique trop ».
    Hélas ! Au lieu de suivre le bon exemple que nous autre véhiculons, les amis de l’opposition ont fait étalage de leur égoïsme infantilisant.
    De leur division abêtissante. De leur manque de vision décourageante.
    Tenez : lors de l’élection des membres du Bureau de l‘Assemblée Nationale, tous les candidats de l’opposition ont ramassé une gamelle. La chose devient plus grave lorsqu’un candidat du MLC, parti qui a plus de 60 députés, s’en sort avec simplement une trentaine de pauvres voix !
    Ils n’ont rien compris, ces opposants. Mais, sait-on jamais : ils pouvaient bien avoir reçu mission d’Augustin [je veux parler de Katumba Mwanke] de présenter une multitude de candidatures, afin d’émietter les voix de l’opposition. Après tout, ceux qui n’avaient jamais craché sur les 2.000 dollars de Lumanu et de Muzito ne peuvent pas cracher sur les milliers de dollars de Katumba. Logique formelle.
    ©Copyright grarc avril 2009

    Posté par tongo etani, 21 avril 2009 à 15:18
  • Enquête intéressante à lire car les indices discutables de ce genre de think thank sont utilisés par des grande boites pour décider par exemple de l'implantation dans tel ou tel pays.

    Posté par kader, 21 avril 2009 à 15:51
  • @ Matabeleland,

    J'ai eu le même vertige en lisant cette composition, mais je vais te faire un bref resumé pour t'épargner des maux de tête:
    4 directeurs de cabinet
    69 conseillers
    16 assistants (je suppose assistants conseillers)
    41 chargés de missions et d'études
    32 gardes (rapprochés et statiques)
    46 opérateurs de saisie (je suppose que la primature a au moins 46 computeurs pour les occuper)
    21 Chauffeurs (je ne sais pas quel est le parc automobile du PM!)
    55 personnels d'appuis pour la residence du PM (la majorité de ce personnel est dit jardinier, c'est à croire que la residence du PM est une coopérative agricole)

    Ceci justifierait peut-être les indices jugés par certains de satisfaisant pour la RDC alors que celle-ci est classée parmi les "mikila" pour ne pas dire les derniers dans le même classement.

    @ Ouragan,

    Ne t'offusque pas sur le fait que l'on vient de nous renseigner que "Madame Kabila a renvoyé tout le personnel de maison de la résidence présidentielle, elle se chargera elle même des tâches courantes ménagères" sauf du repassage des pantalons de Joka, raison pour laquelle ce dernier est allé les faire reppasser à Kitambo. Autre chose curieuse est qu'après avoir renvoyé tout le personnel d'appoint de la residence, le budget de la présidence n'a pas été revue à la baisse. Oups!, j'oubliais qu'il fallait payer la maman présidente pour les travaux ménagers qu'elle exécute. Quelle boule propre!!!!

    Posté par Bely21, 21 avril 2009 à 16:00
  • @ Bony:
    Où est la bonne nouvelle dans le lien que tu nous soumets? J’y constate d’abord une contradiction avec le chiffre du PIB que nous donnent Heritage Foundation & le Wall Street Journal qui avaient avancé le chiffre de 17 milliards USD. Or, le FMI, sur ton lien, l’estime à 6,942 milliards pour 2008 ! Pis, le FMI projette que le PIB sera de 9,528 milliards USD en 2010 ! Très loin de l’estimation de Heritage Foundation et le Wall Street Journal…
    Le même document auquel tu nous renvoies nous dit qu’il y a eu une « chute des réserves officielles en devises, qui a atteint à la fin 2008 son niveau le plus bas en cinq ans de 75 millions USD (moins d’une semaine de couverture des importations) et une dépréciation de 10 pourcent du franc contre le dollar ».
    Ce qui est intéressant dans cette phrase couchée en langue de bois macroéconomique, c’est que la « dépréciation » du franc auquel on fait allusion a de graves répercussions au niveau microéconomique des entités individuelles : les petites entreprises et les individus. De deux choses l’une : soit tu es complètement coupé du pays ou soit tu fais partie de la haute bourgeoisie congolaise — ce qui revient au même. Car tu es complètement sourd aux cris de détresse qui s’élèvent de tous les ménages congolais : « mboka epeli » (le pays brûle de crise) ; « l’argent ne circule pas » ; « tokufi nzala » (on meurt de faim) ! Va donc répéter à ces petits ménages ton slogan macroéconomique selon lequel « le Congo évolue en toute sérénité vers des jours meilleurs »… N’importe quoi !

    Posté par Alex Engwete, 21 avril 2009 à 16:10
  • EGLISES DE REVEIL?

    Hécatombe lors d’un baptême
    ( J.R.T.)

    Les cérémonies de baptême passent mais ne se ressemblent pas d’une église à une autre, ni d’une secte à une autre. Si dans les églises traditionnelles, tout se passe dans le temple, dans les sectes religieuses et églises de réveil par contre, le baptême se déroule par immersion dans une rivière ou même dans le fleuve Congo. C’est, dit-on, pour respecter scrupuleusement les Ecritures Saintes. Hélas, cela ne se passe pas sans risque. On rappelle qu’au troisième trimestre de 2007, c’est un pasteur d’une secte de Makala/Yolo qui avait décidé d’amener ses jeunes fidèles- des filles et des garçons- en dehors de Kinshasa. Mais, au cours de leur retraite ponctuée par une baignade collective en guise de purification à la rivière Lukaya, dans la cité de Kasangulu,à une cinquantaine de Km de Kinshasa, une dizaines d’adeptes, pour la plupart des jeunes de moins de 30 ans, ont trouvé la mort par noyade. Les responsables de cette église de réveil, mis en cause, avaient pris la poudre d’escampette pour se soustraire aux poursuites judiciaires. Ils demeurent en cavale jusqu’à ce jour. Après l’inhumation des victimes à Kinshasa, la descente des enquêteurs sur le lieu du drame et l’audition de quelques rescapés, on n’ignore la conclusion des investigations menées sur cette affaire.

    Alors que l’on n’a pas encore oublié la tragédie de Kasangulu, une autre vient de frapper aux portes d’une petite secte religieuse du quartier 3, à Masina, comme pour rappeler à nos consciences que tant que les séances de baptême et de purification seront organisées dans les cours d’eau à risques, les cas de noyade seraient toujours au rendez-vous. Des morts aux chutes de Luzizila Pas plus tard que le mardi 14 avril, une prophétesse et son diacre d’une secte religieuse à peine née au quartier 3, dans la commune de Masina, ont conduit une quinzaine de fidèles aux chutes de Luzizila, derrière le campus de Kinshasa, dans la commune de Kisenso. Selon les premières informations nous parvenues, il paraît que lors du baptême, Mme Thétée Kalangangu, la prophétesse, juchée sur la berge de ce cours d’eau, a invité les fidèles à plonger dans la rivière. Tout se passait sous la supervision du diacre Mardochée, présent sur les lieux. Curieusement, plusieurs adeptes à moitié dévêtus, n’ont plus refait surface. Ils sont morts par noyade, comme emportés par une puissance maléfique. Quelques rescapés, qui sont parvenus sur le rivage par la nage, étaient incapables d’expliquer la disparition de leurs correligionnaires. Devant cette hécatombe, Thérèse Kalangangu et Mardochée, tout tremblotants de peur, ont quitté précipitamment les lieux, abandonnant les enfants à leur triste sort. C’était la pagaille et la débandade générale. Aujourd’hui, tout Masina est en deuil. Les parents dont les enfants sont portés disparus, se sont rendus mercredi et jeudi aux chutes de Luzizila, pour tenter de retrouver leurs dépouilles. Si quelques corps ont été découverts, d’autres demeurent encore introuvables. Jusque dimanche dernier, on n’avait pas le bilan exact de tous les morts. Certaines sources faisaient état d’une dizaine de disparus, que l’on croit vraisemblablement morts. Sur l’avenue Sukambundu n° 8, au quartier 3, on continue à pleurer la mort par noyade de deux filles : Ruth Kabaka, 20 ans, et Merveille Mpela, également 20 ans, dont les photos sont reprises dans ces colonnes. Un parent éploré, encore sous le choc, et qui s’est confié à notre journal, réclame que toute la lumière soit faite sur cette affaire, non seulement pour établir la responsabilité de la prophétesse et de son diacre, mais que l’on sache ce qui est à la base de tant de morts. Les habitants de Masina, prêts à raser le hangar de la secte religieuse, exigent que des poursuites judiciaires soient diligentées contre les responsables de la secte et que de telles cérémonies religieuses interdites dans les églises de réveil de notre pays. Depuis cet incident malheureux, seuls les rescapés, encore traumatisés, livrent quelques bribes de témoignages à Masina, quartier 3. Les responsables de la secte religieuse dont on n’a plus des traces, se seraient évanouis dans la nature. Aujourd’hui, des avis de recherche sont lancés contre ces deux suspects. Affaire à suivre !

    2009-04-20

    Posté par tongo etani, 21 avril 2009 à 16:39
  • @ Prof. Tongo Etani:
    Tu m’as fait rire aux larmes avec cette histoire de noyade en plein baptême ! Ce n’est pas pour rien que les catholiques avaient inventé les fonts baptismaux en pleine église… Une histoire similaire que j’ai vue récemment dans la série télé « No.1 Ladies’ Detective Agency » qui se passe au Botswana : dans cet épisode, un fidèle a disparu dans le ventre d’un crocodile en pleine cérémonie de baptême !

    Posté par Alex Engwete, 21 avril 2009 à 17:07
  • TONGO ETANI je viens d'avoir mal au ventre en riant sur ce nom les " BOUKOUTEURS " que je n'ai jamais entendue pouvez vous m'expliquer un peu plus sur ce terme ?

    Posté par OURAGAN, 21 avril 2009 à 17:59
  • La bonne c'est le Congo qui réuni tous les critères pour recevoir des fonds qui vont soutenir les efforts de redressement. En fait les écarts ne sont pas aussi énormes que vous le précisez. Puisque on ignore les méthodes de travail de Heritage. Les données sont-elles corrigées? Tout est-il que les prévisions sont ce qu'elles sont il faut redoubler les efforts pour améliorer les résultats. Le document de heritage sert aux investisseurs. Beaucoup des gens prennent cette étude au sérieux depuis 1995 que ce indice existe. Les particuliers,les entreprises ne réagissent pas comme les gouvernements qui ont besoin des méthodes des organismes officiels.
    La dévaluation n'a pas toujours été une mauvaise chose. Si nous avions une production industrielle elle nous aurait servi pour vendre à l'extérieur. Là c'est la crise qui en est l'origine.
    Mon étonnement va plutôt à votre refus à ce que le Congo aille vers des jours meilleurs. Une projection sert surtout à ce qu'on lui porte une correction si celà est indispensable. C'est ce que le gouvernement fait jusqu'à maintenant. Je ne comprends pas la critique contre Heritage . Pour moi tout ce qui fait briller le Congo est le bien venu.

    Posté par bony, 21 avril 2009 à 20:24
  • @ Bony:
    A y regarder de près, même les chiffres de Heritage sont terribles. Prends par exemple le chiffre que cet indice donne sur le revenu moyen annuel par habitant, qui est de 281 USD par an. Divise ce chiffre par 12 et tu obtiens 23,41 USD par mois. Ce qui est faux, soit-dit en passant, car le salaire moyen d’un travailleur congolais est moins que cela. Mais admettons que cela soit vrai. Divisons ce montant de 23,41 USD par 30 et on a 0,78 cents par jour ! Il est clair que sur cette base, aucun investisseur étranger ne viendra investir dans un pays aussi pauvre pour y produire des biens à même d’être consommés sur place. La seule catégorie d’investisseurs qu’un tel environnement pourra attirer se limitera essentiellement à ceux qui veulent investir dans le secteur d’extraction, sans bénéfice immédiat pour le consommateur local.

    Posté par Alex Engwete, 21 avril 2009 à 21:22
  • @Alex,


    Je ne comprends pas qu'une 173° place vous mette en transe. Moi je ne jugerais jamais le Congo comme un pays du G20. Cet acharnement envers un pays qui est le vôtre surprend énormément. Que vous critiquiez le gouvernement dans un jeu politique sain je suivrai mais critiquer un élément susceptible d'influencer la décision d'éventuels investisseurs me rend pantois et je me demande de quels congolais qui ont faim va votre compassion. Après quarante neuf ans de souffrance l'argent est le bienvenu sur des bases claires pour le développement de notre pays. Des discours de type communiste ont brûlé le Congo depuis 49 ans. L'indice montre au numéro un Hong-Kong. La chine a bien compris l'économie de marché.
    L'investisseur a un cahier de charge dont le contenu est rempli par nous c'est à dire le gouvernement congolais. Si on y met n'importe quoi ce sera n'importe quoi mais si vous vous inscrivez dans l'équité les choses seront claires. Les contrats sont signés laissez le gouvernement se mettre au travail.

    Posté par bony, 21 avril 2009 à 22:07
  • @ Alex,

    J'ai beau retourné ces chiffres dans tous les sens et je ne vois rien qui puisse justifier une certaine fierté à Bony et Bakunde.
    On est classé parmi les derniers pays du globe sur tous les aspects pris dans l'ensemble autant que pris individuellement excepté dans la corruption où l'on est parmis les élites.
    Et dans tous cela, Bony comme Bakunde, trouvent des lueurs d'espoir pour la RDC. C'est du sarcasme de leur part.
    Ce genre de rapport ne peut que reconforter les investisseurs de prédation (extraction minière), personne de sérieux peut venir investir en RDC avec une population qui a un pouvoir d'achat aussi insignifiant.
    Mais comme tu l'as dit si haut, Bony est déconnecté du pays et se fie aux histoires soit de son grad-père, soit de son ami ministre sous Mobutu avec qu'il partageait le butin de la destruction du Zaïre.

    Posté par Bely21, 21 avril 2009 à 22:20
  • Les politiciens BOUKOUTEURS, ba boukouta bien, kasi lobi ba ko boukouta lisusu?

    @ ALEX et OURAGAN,

    LES BOUKOUTEURS:

    ça vient du verbe lingala koboukouta, ce sont des gens qui mangent n'importe quoi, sans connaître la valeur nutrictive, l'essentiel c'est d'avaler pour se remplir la panse.

    J'ai une anecdote, j'ai déjà raconter cette anecdote chez CEDRIC:

    "lors de mon voyage à kin, j'ai convié quatre copains prof de l'unikin et l'UPN, ma soeur Isabelle m'a appelé à côté pour me dire, yaya vient manger dans la chambre, j'ai crié en disant à ma petite soeur" Isabelle, je suis avec des amis, tu veux me donner à manger à côté, j'ai dit rajoutes à manger pour cinq, va vite rajouter, je veux manger avec mes copains, tu ramènes la bassine d'eau et le savon, ma soeur m'as dis yaya tu vas manger avec les boukouteurs, tu n'es pas de taille face à ces énergumènes.

    elle a ramené les grandes assiéttes pour manger ensemble à la Congolaise, elle faisait la gueule, j'ai laissé les copains se laver les mains, j'ai eu un coup de fil d'un copain le temps de raccrocher, je suis venu pour me laver les mains, mes copains englutissaient des morceaux des fufu comme la mains tremper dans la sauce poisson, viande, ils s'enfoutaient, l'essentiel c'était de remplir la panse, le fufu avec beaucoup des piments, ils avaient presque la larme à l'oeil(trop des piments), la bière y passait pour atténuer le piment, je voyais glissés le fufu dans leurs pomme d'adam, ça m'a coupé l'appétit, ils mangeaint tellement vite, moi venant de l'europe avec mes problèmes pour manger, j'ai assisté au nettoyage des assièttes, les six bières primus ne sont pas restées longtemps avec leurs mousses.

    Après ce boukoutage en direct, j'ai suivi le conseil de ma petite soeur Isabelle, traumatisé, j'ai mangé à l'écart tranquillement.

    Prof.tongo etani

    Posté par tongo etani, 21 avril 2009 à 22:27
  • Bony/Bakunde

    Tu ecris:

    "Des discours de type communiste ont brûlé le Congo depuis 49 ans!!!!????"
    Tu me fais douter une fois de plus de ta bonne foi. Tu es un fameux numero avec une verve des plus toxique et deliberement bornee.


    de coeur avec tous

    Posté par Wavre, 22 avril 2009 à 07:20
  • Ma bonne foi vous importe peu. Ce qui vous interesse c'est casser du bony. Si vous refléchissiez un peu sur ma phrase avant de parler.
    Le détonateur qui a mis le feu de Kikwit à Stanleyville était d'essence communiste. Si vous êtes mal situé pour le voir déplacez-vous un peu vous aurez une meilleur vision. Ce n'est pas une insulte,c'est une abérration de l'histoire. Je n'ai rien inventé. Le brasero est encore tout chaud.

    Posté par bony, 22 avril 2009 à 08:45
  • UNE PETAUDIERE DANS LA REPUBLIQUE BANANIERE

    Kabila : les fâcheries sans limites
    Mercredi 22 avril 2009

    Le président Kabila est fâché, a dit le lundi dernier le gouverneur de la ville de Kinshasa. Kabila était sur le terrain pour se rendre compte personnellement de l'état d'avancement des différents chantiers routiers de notre ville-capitale. Quelles n'ont pas été sa déception et, partant, son amertume ! Les travaux n'avancent plus. Or, comme chacun de nous le sait, tout ce qui n'avance pas recule.

    Cette situation a forcément une ou plusieurs explications. Voici celles que nous supposons. Il est possible que les moyens matériels et financiers n'ont plus continué à être fournis ou qu'ils le sont au compte-gouttes. Il est possible aussi qu'ils ont toujours été fournis mais ils prennent d'autres destinations. Nous sommes sur la terre des hommes.

    Dans l'un comme dans l'autre cas, le mécontentement du Président de la République se justifie parfaitement : c'est le contraire qui eût surpris. Cependant, les Congolais ne comprendront pas si Kabila doit se contenter de son mécontentement : en effet, toutes affaires cessantes, les acteurs concernés lui doivent des explications. Lesquelles doivent déboucher, hic et nunc, sur des sanctions exemplaires : absolument. Tant et si bien que jamais le ciel, mutatis mutandis, n'a grondé vainement. D'autant plus que, ne l'oublions pas, c'est depuis décembre 2006 que la fin de la récréation a été sifflée : par Kabila lui-même.

    Décidément, les fâcheries de Kabila ne font que commencer. En effet, d'aucuns affirment de plus en plus, à tort ou à raison, que la dernière élection du nouveau bureau de l'Assemblée nationale a, tout simplement, été copieusement et scandaleusement monnayée.

    Voilà qu'après le feuilleton Kamerhe, le président sortant de cette institution toute honorable, surgit le feuilleton Boshab et consorts. Triste ! En conséquence, à cet égard, les fâcheries de Kabila promettent d'être encore plus enflammées. Du moins, si les enquêtes que les Congolais exigent sur cette grave et désolante affaire confirment que les honorables députés de l'Alliance pour la majorité présidentielle (AMP) ont voté pour d'autres honorables députés de la même AMP moyennant du fafiot. Et que ce fafiot provenait directement du Trésor public, ainsi que certains le disent ou le pensent.

    Vraiment pour le président Kabila, comme dit le poète, de tout côté, le mal est infini. En effet, si, très souvent, nos services spécialisés sont accusés de travailler mal, en revanche, personne ne nie qu'ils ont des yeux et des oreilles.

    Ainsi, Joseph Kabila sait naturellement grâce à eux notamment combien la raison du plus fort est devenue partout la meilleure en RDC. Et que, de ce fait, des milliers d'agneaux congolais passent, chaque jour, de vie à trépas : sans aucune forme de procès. Voici quelques menus exemples : pour obtenir le moindre service, l'usager de notre administration publique, à tous les niveaux, est proprement saigné à blanc. Si objectivement, il lui faut une heure pour obtenir ce service, pendant six mois à une année, il fera d'insoutenables va et vient marqués au coin d'une exploitation et d'une humiliation tous azimuts.

    Un autre exemple : un ordre de mission de service, dûment signé par l'autorité compétente, n'aboutit jamais si ne sont pas alignés tous les bonzes des cabinets politiques et des services où celui-ci doit passer pour que les frais de mission soient débloqués par le Trésor public. Concrètement, leurs noms doivent se trouver dans cet ordre de mission.

    Ainsi, l'on s'apercevra que, depuis un certain temps, la plupart des ordres de mission comportent des postes du genre : supervision, coordination, secrétariat, etc. C'est dans ces postes que les noms de ces bonzes sont repris. Lorsque les frais sont débloqués, ils empochent et l'argent et les billets de voyage, si ceux-ci sont délivrés. Et la boucle est bouclée : jamais, ils ne quitteront ni leur maison ni leur bureau : ils ont eu ce qu'ils cherchaient : l'argent. Il arrive très souvent que ces billets ne soient pas disponibilisés. Ce qui revient à dire que la mission n'est pas effectuée. Alors, dans ce cas, que fait-on de frais de mission. Tout sauf les remettre au Trésor.

    Pour se rendre compte de tout cela, il conviendra peut-être que le chef de l'Etat fasse aussi une descente sur le terrain comme il vient de le faire à Kinshasa. D'ores et déjà, soutenons que, dans ce pays actuellement, les fâcheries de Kabila sont sans limites. Pourvu qu'elles aient, chaque fois, d'heureuses issues.

    Xavier Mirindi Kiriza

    Posté par tongo etani, 22 avril 2009 à 08:46
  • http://www.memoiresducongo.org/

    Posté par bony, 22 avril 2009 à 08:48
  • N° 143 Mbungu Joseph orthographié Nbungu

    Grand journaliste congolais


    N°97 Révérand Père Ekwa Martin (Jésuite)


    Directeurs du bureau de l'enseignement catholique au Congo. Une intelligence rare dont les politiciens congolais n'ont pas su tirer. profit

    Posté par bony, 22 avril 2009 à 09:03
  • Tching tchantchiers

    Cinq chantiers : Joseph Kabila «pas très content»

    Le «raïs» n’est pas content de la lenteur prise dans l’exécution des travaux de réhabilitation des infrastructures dans le cadre des «Cinq chantiers».

    «(…), j’ai pris l’engagement de transformer le territoire national en un vaste chantier de travail et de reconstruction sur cinq axes principaux. Il s’agit, pour rappel, des secteurs de l’éducation et de la santé, de l’eau et de l’électricité, de l’emploi, des infrastructures et du logement», déclarait Joseph Kabila dans son allocution devant les deux Chambres du Parlement réunies en Congrès. C’était le 15 décembre 2008. Et d’ajouter : «Pendant tout mon mandat, ces cinq secteurs bénéficieront de l’attention particulière de quiconque participe à la gestion du pays, quel que soit son niveau de responsabilité. C’est une mobilisation générale en vue de donner à notre peuple des raisons d’espérer.»

    Quatre mois après ces propos assimilables à un catalogue de bonnes intentions, Kabila a décidé de sortir de son palais pour voir de ses propres yeux l’évolution de la situation sur le terrain. Et ce à vingt mois de l’année fatidique 2011 qui marque la fin de la législature en cours. Au volant de son véhicule, il a sillonné les avenues Libération (ex 24 Novembre), Gambela et Kabinda. A en croire le gouverneur de Kinshasa, André Kimbuta Yango, le «raïs» «n’est pas très content». En cause, «la lenteur» constatée dans l’exécution des travaux. Selon Kimbuta, Kabila a donné des «instructions claires» pour que «les travaux évoluent rapidement». A qui ? Silence radio. Qui est responsable de quoi? Le fait que le chef de l’Etat se mue en "inspecteur des travaux publics" ne constitue-t-il pas la preuve d’un dysfonctionnement? Il n’y a pas de mauvaises troupes, il n’y a que de mauvais chef...

    Projet de société

    Quelques mois après sa «victoire» à l’élection présidentielle de 2006, Joseph Kabila a lancé le thème des "Cinq chantiers" à l’image d’un illusionniste qui sort un pigeon de son chapeau. Un site Internet très tape à l’œil a même été créé : www.cinqchantiers-rdc.com. L’ambition présidentielle se décline en sous-thèmes très accrocheurs : eau et électricité ; santé et éducation; Logement; Emploi et infrastructures. Et pourtant. Durant la campagne électorale, l’homme n’a pas été à même de proposer aux Congolais un projet de société. C’est-à-dire un programme politique de nature à transformer les conditions sociales de la population. En lieu et place, le président-candidat s’est contenté de quelques slogans vantant son attachement à la paix. Comme pour combler cette lacune électorale, le «président élu» a décidé de revêtir les habits d’un «bâtisseur» en lançant les «Cinq chantiers» qui ne sont en fait qu’un slogan post-électoral. Il apparaît qu’aucune étude n’a été réalisée tant en ce qui concerne la faisabilité que le coût de ce projet pharaonique.

    Une illustration. Le 11 avril 2008, le «raïs» se rend à Kasumbalesa, dans la province du Katanga, localité frontalière à la Zambie. But : procéder au lancement des travaux de construction de l’autoroute Kasumbalesa-Lubumbashi. «Mes actes parlent pour moi», lançait un Joseph Kabila euphorique aux journalistes présents. Une semaine après, les ingénieurs chinois commencent à se plaindre. Selon eux, le marché congolais ne dispose pas d’assez de ciments pour garantir la réalisation d’un tel ouvrage. Ah bon !

    Pire, fin juillet de cette même année, le ministre provincial des Infrastructures du Katanga, fait une déclaration fracassante. Il annonce, à l’image d’un «poisson d’avril», l’inutilité économique de la construction d’une autoroute sur ce tronçon. Motif : «le faible volume du trafic actuel sur la route Kasumbalesa - Lubumbashi ne peut justifier la mise en oeuvre immédiate d’une autoroute». Ce responsable provincial d’expliquer qu’une «autoroute viable» doit connaître un trafic horaire d’au moins 2.000 véhicules. «Or, dira-t-il, actuellement, on a à peine 120 véhicules par heure» sur le tronçon Kasumbalesa -Lubumbashi.» A partir de quand a-t-on pu entrer en possession de toutes ces informations ?

    Une ambition revue à la baisse

    Près de trois années après l’élection présidentielle de 2006, Kabila semble avoir revu ses ambitions à la baisse. Quelle est la situation sur le terrain ? L’eau et l’électricité demeurent des denrées de luxe pour la population congolaise pendant que les dirigeants, eux, s’équipent en citerne pour capter l’eau de pluie et en générateurs électriques; ville de plus ou moins 10 millions d’habitants, Kinshasa compte, selon les statistiques établies par le ministère du Travail, moins de 100.000 emplois salariés ; les centres hospitaliers congolais continuent à être des mouroirs, les dirigeants, eux, vont se soigner dans les hôpitaux sud-africains ; les universités et instituts supérieurs continuent à déverser, chaque année, des diplômés semi-lettrés, sur le marché de l’emploi. Inutile de parler de l’habitat.

    En fait, les "Cinq chantiers" se limitent aujourd’hui à la réfection de quelques grandes artères. C’est le cas notamment du boulevard du 30 juin à Kinshasa. Des ingénieurs de travaux publics venus de Chine entendent en faire une «autoroute à six voies». Objectif : faciliter l’accès au centre des affaires situé dans la commune de la Gombe. A quel prix ? Des arbres centenaires ont ainsi été abattus, des ronds-points et autres oeuvres d’art démolis ou déplacés. Face à l’élargissement de cette prestigieuse avenue, les propriétaires des magasins, restaurants et entreprises ont été invités à «détruire volontairement leurs clôtures», a déclaré Roger Busima le directeur de l’Agence congolaise de grands travaux. Cette annonce cache mal une certaine improvisation. A-t-on déjà pensé à l’indemnisation préalable des personnes devant subir une expropriation ?

    Pour l’anecdote, les zélateurs kabilistes n’hésitent pas à faire feu de tout bois en incluant, tout, dans les «Cinq chantiers». Et ce y compris les infrastructures réalisées grâce à des financements extérieurs. C’est le cas notamment du tronçon routier Lufimi-Kawango, sur la route nationale n°1. Exécuté par la firme française Sogea Satom, les travaux sont financés par le Fonds européen de développement (FED). «N’en déplaise aux incrédules par option, la reconstruction du Congo est peut-être lente à démarrer, mais elle a effectivement commencé», soulignait Joseph Kabila dans son allocution devant le Congrès.

    B. Amba Wetshi
    © Congoindépendant 2003-2009



    6 Réactions

    SEND [gilles.send@yahoo.fr] 21/04/2009 19:16:49
    --------------------------------------------------------------------------------
    Où va l’argent ? Des gaspillages à cause de projets inadaptés et mal gérés. Au Congo,les "soit-disant experts"leurs projets sont toujours mal étudiés,mal exécutés,sans aucun suivi,les projets toujours baclés. Ce qui se passe à Kinshasa pour la réabilitation de nos routes,tous les projets d’envergure ne sont souvent pas conformes aux standards techniques minimes et peu,voire même aucun suivi n’est effectué. Un Kimbuta qui sait seulement boire de la bière et aller dans les "nganda " manger et collectioner les femmes ne peut rien faire de bon. Il est incapable d’installer même dans la zone de la Gombe des petites poubelles aux coins des rues.La maladie du régime de Kanambe est aussi les problèmes institutionnels,problèmes d’encadrement,mais aussi problème de stratégies sectorielles sont obsolètes. Manque d’expertise et surtout moderniser la gestion budgétaire du pays. Il y a trop de corruption au Congo. Les gens sont très malhonnêtes.



    MAMPUYA [a_mampuya@yahoo.fr] 21/04/2009 19:40:54
    --------------------------------------------------------------------------------
    Kanambe est incompétent de réaliser ses 5 chantiers avant 2011. Les résultats attendus ne seront jamais atteints.
    Tout ce qu’il va faire, c’est de continuer à corrompre toute la classe politique médiocre et truqué les élections présidentielles.
    Compte tenu du pouvoir repressif de Kanambe Kabila, ancien vendeur des oeufs, ancien taximen en Tanzanie, ancien caporal de l’APR, l’UE ne va plus financer ses élections.
    D’où, Kanambe doit partir!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!



    Batista [baptistembala@yahoo.com] 21/04/2009 20:42:29
    --------------------------------------------------------------------------------
    Kabila ne fera rien son administration est characterisé par l’incompetence, vol et corruption. Le peuple petrit et lui accumule la fortune.5chantiers ou pas il doit partir



    Pierre Alikulamoto [palimoto@yahoo.com] 22/04/2009 01:46:40
    --------------------------------------------------------------------------------
    L’adage Americain dit: You can never squeeze orange juice out of a lemon"...Traduction: Il est impossible d’obtenir du jus d’orange d’un citron.

    Bref, un Kanambe inculte & incompetent ne peut accoucher que ce dont il est capable....donc, de resultats mediocres.... tel le constat amer de ses 5 chantiers apres 2 ans!

    Et que dire alors de tous ces pretendus "professeurs, ingenieurs, financiers et avocats" qui entourent Kanambe...nous citons entre autres les Bongeli, Kimbuta, Boshab, Katumba, Muzito, Masangu, Kamitatu, Thambwe... ?

    Rien qu’un ramassis de pilleurs et jouisseurs qui repondront bientot de leurs crimes economiques une fois que nous defenestrons la Mafia de l’ex-chauffeur Kanambe !



    TOM NGOMA [thomasngoma@aol.com] 22/04/2009 04:09:10
    --------------------------------------------------------------------------------
    Le "responsable" congolais qui a dit que ca ne vaut pas la peine de construire une autoroute parce qu’il n’ya pas beaucoup de traffic doit quitter son poste , car au fait , c’est le contraire qui est vrai. Si tu construis un chemin de fer , les locomotives et les wagons vont venir. Si tout construis un marche , les vendeurs et les clients viendront. Si tu construit une autoroute avec capacite d’un grand traffic , les automobiles viendront parceque ce faisant tu venais de desenclaver des regions entieres pour la libre circulation de biens et de personnes. Si la RDC est devenu un pays bonde de vehicules 4X4 , c’est justement parce que nos routes sont dans un etat piteux. Et pendant que nous y sommes encore , une turbine d’un poids de 100 tones destine pour le barrage d’Inga est bloquee dans la ville de Boma parce que la route qui enmene a Inga est tellement en mauvais etat et que les ponts sur ce troncon ne pourrait pas etre en mesure de supporter le poids de cette piece pourtant tres important pour le bon fonctionement du barrage. Nos autorites doivent apprendre a penser et a planifier " a long terme " en place et lieu de petites conclusions tirees a la volee. A propos , ou est passe le ministre du plan , Sieur Kamitatu ? La derniere fois que j’ai verifie , il etait en train de distribuer un don italien de boites de conserves a la population !



    KABAMBA [alainkabamba@yahoo.fr] 22/04/2009 08:23:39
    --------------------------------------------------------------------------------
    Nous voyons ces gens-là à la télévision,je vais dire ceux qui ont la bénediction de Kanambe de diriger les travaux avec les chinois et consort. Motivés,mais sans aucune expérience en matière de grands travaux.Même pour le boulevard du 30 juin, ils sont incapables de respecter le délai. Pour l’autoroute qui va partir de l’aéroport de Ndjili,les travaux vont débuter un siècle après. Ils sont en train de détourner l’argent ces amateurs.




    --------------------------------------------------------------------------------



    mkz@congoindependant.com Tèl : + 32 475 22 90 65

    --------------------------------------------------------------------------------

    Posté par tongo etani, 22 avril 2009 à 09:33
  • zigzag

    22.04.09 Le Potentiel / APOSTROPHE : Le zigzag de la ZIC

    Entre Luanda et Kinshasa il existe un flou artistique qui ne dit pas son nom. Officiellement, les relations entre les deux voisins sont au beau fixe. Les occasions ne manquent pas pour entendre des déclarations officielles qui réitèrent les affinités entre les deux régimes.

    Même à l’occasion des incidents répétés que les deux capitales qualifient toujours de mineurs.

    Pour se donner bonne conscience, les autorités respectives font des rappels historiques qui peuvent justifier leur rapprochement.

    Ce rapprochement, estime mon voisin de gauche, soufflerait au-dessus de deux peuples voisins dits frères et amis. Selon lui, les différents incidents qui ont émaillé la coopération bilatérale, sont révélateurs de l’existence des zones d’ombres ! L’expulsion, continue et hors normes internationales, des réfugiés et autres irréguliers congolais du territoire d’Angola étonne sans surprendre. Les multiples incursions des soldats ou garde-frontières (c’est selon) angolais sur le territoire congolais, ne peuvent pas constituer un objet d’apaisement entre les deux voisins.

    D’abord, l’affaire Kahemba dans le Bandundu, ensuite l’affaire Kuzi dans le Bas-Congo ne peuvent pas empêcher facilement un débat sur les vraies fausses intentions de Luanda d’occuper une partie du territoire congolais.

    Aux dernières nouvelles, il nous revient que le premier d’entre les ministres congolais a séjourné dernièrement à Luanda. A-t-il débattu de toutes ces questions brûlantes avec le « haut sommet » angolais ? Pas de doute. A moins d’un miracle de l’oubli diplomatique. Ce déplacement d’Adolphe Muzito intervient après un coup de gueule de l’un de ses ouailles. Convaincu du bien-fondé de sa thèse, le ministre des Hydrocarbures a officiellement soupçonné le meilleur des voisins de la RDC (sic !) d’exploiter du pétrole appartenant au peuple congolais. Téméraire ? A vous de juger. Mais ce qui est vrai c’est que ce dernier a eu à s’expliquer devant la plénière du sénat.

    Fondée ou non, cette accusation, de l’avis de mon voisin de gauche, jette un doute sinon une sorte de discrédit sur l’excellence des relations tant déclamées de part et d’autre de la frontière commune.

    Il s’interroge sur le type de fonctionnement des commissions mixtes constituées depuis belle lurette par les deux voisins.

    Apparemment, la ZIC (zone d’intérêt commun) entre Kinshasa et Luanda devrait être déclinée au pluriel, dans la transparence et l’équité. Faute de quoi, la ZIC va zigzaguer.

    Posté par tongo etani, 22 avril 2009 à 10:35
  • Arêter de nous ramolir le cerveau

    Somme nous connectés au succursal de Kabila doit partir?
    Les quatre feuilles de chou ci dessus viennent de Bembistes de Bruxelles. Epargnez nous la médiocrité. La pépiniaire congolaise a des jeunes de grande qualité pour prendre la relève en 2012. Arrêter de ramolir le cerveau.

    Posté par bakunde, 22 avril 2009 à 11:15
  • Somme nous connectés au succursal de Kabila doit partir?
    Les quatre feuilles de chou ci dessus viennent de Bembistes de Bruxelles. Epargnez nous la médiocrité. La pépinière congolaise a des jeunes de grande qualité pour prendre la relève en 2012. Arrêter de ramolir le cerveau.

    Posté par bakunde, 22 avril 2009 à 12:46
  • Bakundé/Bony ozobanga nga (lol), pesa adresse na ya kobeta yo na Belgique

    Bakundé/Bony,

    Tu as la maladie de parkinson ou l'alzheimer pour poster deux fois les mêmes anêries.

    Tu as peur de moi, TANT MIEUX!!!!!!

    LA VERITE BLESSE (BELLA BELLE NA MOBEMBO)

    Moi, je proposes des pistes pour la sortie de la misère, toi tu ceints tes hanches des tissus avec la figure de l'ignare international kanambé joseph, analphabète notoire comme toi.

    Prof.tongo etani

    Posté par tongo etani, 22 avril 2009 à 13:21
  • On ne peut pas détourner l'argent des chinois tout simplement parce que il n'y a pas d'argent à détourner. Le Congo a signé un contrat et la chine se fait payer en nature. Les détourneurs vont peut être voler le cuivre. Il faut des arguments politiques de qualité si vous voulez Bemba au pouvoir. Kanambe n'existe pas. Un test ADN pratiqué par la CIA a confirmé sa filiation. D'ailleurs les personnes qui ont lancé ces rumeurs n'étaient seulement pas au courant qu'il avait une jumelle. Le book de l'opposition est pauvre. L'amerique ne se prend pas d'amour envers quelqu'un à la légère. Une opposition composée d'anciens voleurs,le peuple n'a pas oublié.

    Posté par bakunde, 22 avril 2009 à 13:27
  • Vous voulez un benni oui oui,je ne le suis pas. Avancez des idées qu'on en discute. Les bruxellois d'où vous tirez les nouvelles sont ceux qui ont donné une tribune aux partisans de Nkundabatuaré en Belgique. Laissez notre cerveau se reposer. Lancez des arguments sexy pour séduire votre électorat.

    Posté par bakunde, 22 avril 2009 à 13:45
  • ARGUMENTS SEXY A COMMENTER PAR BAKUNDE

    Bakundé/bony,

    Je ne suis pas MOBUTISTE, je suis arrivé en EUROPE en 1982 à 18 ans (bourse d'Etudes comme ALEX), je n'ai jamais travailler au CONGO, je ne suis pas BEMBISTE.
    Ci-dessous quelques arguments sexy à commenter (j'avais reçu plus des 400 posts sur kdp):

    Le jour se lève... Par Le Prof. TONGO ETANI

    A l’opposé de ce que fait MUZITO, aux abonnés absents depuis plusieurs mois, la RDC peut se redresser par des mesures volontaristes :

    1) Le départ de MASANGU de la BCC et le contrôle de la gestion de la BCC par le gouvernement et le parlement, la suppression des lignes budgétaires du président Kabila, alias « Apesa atala te ».

    2) La réduction du nombre des ministres et autres parasites, 15 ministres suffisent pour conduire notre pays de la misère vers le développement : suppression des ministres d’état auprès du président et premier ministre, les directeurs des cabinets suffisent!

    3) Remettre à plat les conditions négociées pour la libération du pays. Par qui sommes-nous attaqués ? Traiter avec transparence toutes les promesses: promesse aux angolais(Kahemba) ? promesse aux Sud-Africains (l’eau)? promesse aux Zimbabwéens (les mines)? promesses aux Belges (les diamants, le coltan, etc.) ?, promesses aux Namibiens(les mines)? promesses aux Rwandais? Ougandais? Burundais? (territoires)

    4) Sortir dans la transparence les conditions d’octroi des actions dans les sociétés minières (Contrats léonins) et autres de télécommunication de Jaynet Kabila, Joseph Kabila et Olive Lembe

    5) Sortir la GSSP du giron de la présidence de la République, un président de la république n’a pas besoin d’une armée pour sa propre protection

    6) Trouver les commanditaires de la mort de nos six millions de congolais(guerre de libération ? mon œil !) et les envoyer tous à La Haye : Kabila, Bemba, Ruberwa, Nkunda, Peter Karim, Wamba Dia Wamba, Yerodia, Numbi et autres destructeurs du peuple, sans défense, sans justice, l’esprit de ces morts nous poursuivra encore longtemps

    7) Avec le courage, l’amour de la patrie nous pouvons nous débarrasser des amuseurs publics et autres congolais avilis par les dollars

    Réformer l’armée en instillant l’amour du pays et en réhabilitant les camps de Kitona et Kananga

    9) Renégociation de tous les contrats léonins dans la transparence et afficher et obtenir des sociétés minières le fait de nettoyer les sites, une fois l’exploitation non productive (Bakwanga : désastre écologique, le cirque part et laisse la désolation écologique derrière

    10) Apprendre à tous, l‘amour de notre patrie, le Congo est un et indivisible, le régionalisme, le tribalisme sont à bannir dans notre RDC de nos ancêtres : + 475 tribus (une rareté dans le monde)

    Je m’arrête là. Nous avons des idées pour le renouveau du Congo de nos ancêtres…

    Par Tongo Etani

    Posté par tongo etani, 22 avril 2009 à 14:56
1  2    Dernier »

Poster un commentaire