ALEX ENGWETE

Congologie : Espace d’analyses et d’opinions sur la culture et la politique du sous-continent de la République Démocratique du Congo. Contact: alexengwete@gmail.com

31 octobre 2009

Sujet déprimant : Réforme du secteur de la sécurité militaire au Congo

 

gambinoEtAl01

 

De gauche à droite : les panélistes Anthony Gambino et Gérard Prunier ; et le modérateur Joseph Siegel

National Defense University, jeudi 29 octobre 2009

***

 

La version originale de ce billet est affichée sur le blog Alex Engwete (English).

 

ot;>Jeudi matin, j’ai assisté à un panel dans la salle de conférence Général John Vessey Jr., à l’Industrial College of the Armed Forces, de la National Defense University, dans l’enceinte du Fort McNail à Washington, DC. Le panel était organisé par l’Africa Center for Strategic Studies.

 

Le sujet du panel était déprimant pour moi et, je le suppose, pour la demi-douzaine de Congolais dans la salle : « La Réforme du secteur congolais de sécurité militaire : quelle voie pour l’avenir ? » Le secteur de la sécurité militaire est le talon d’Achille du Congo, particulièrement à la lecture des rapports provenant de la Province du Nord-Kivu qui font état d’un renouvellement des actes d’exaction à l’encontre des civils et de viols sordides des femmes par des militaires congolais.

 

Comme d’habitude à l’occasion de ce genre de manifestations, j’avais sur moi une caméra et un enregistreur numériques. Mais dès le début de la présentation des panélistes et l’introduction du sujet par Joseph Siegel, Directeur de recherche du centre, je fus interrompu par Clifford Bernath, Directeur des relations publiques, qui me demanda gentiment mais fermement d’arrêter l’enregistreur. Il me dit que c’était contraire aux directives de la National Defense University d’enregistrer les actes de ses conférences. Et, comme sur un signal, à ce même moment, Siegle expliquait à l’assistance qu’en aucun cas l’on ne pouvait mentionner les noms des panélistes ni les citer mot pour mot sans leur autorisation expresse.

 

Par conséquent, les panélistes que je mentionne — en l’occurrence Anthony Gambino et Gérard Prunier (auteur du monumental Africa’s World War [La Guerre Mondiale de l’Afrique])—m’ont expressément accordé le privilège de les nommer lorsque je sollicitai leur permission au terme du panel. Mais Gambino m’a aussi demandé de ne pas le citer mot à mot mais d’expliquer son intervention avec mes propres mots. Ainsi, dans mon récit des exposés des panélistes, je me bornerai à en donner un résumé général sans attribution spécifique à l’un ou l’autre des intervenants.

 

J’ai déjà eu l’occasion sur ce blog de présenter par deux fois les propositions de Gambino pour la restructuration du secteur de la sécurité militaire du Congo. Je le rappelle d’ailleurs dans le billet précédent, qui est un condensé d’un récent article de Gambino.

 

***

 

La situation dans les Kivu après les opérations militaires conjointes menées par les forces rwandaises et congolaises a empiré. Le danger se situe aujourd’hui dans le fait que la situation est devenue une question existentielle du contrôle de l’espace pour la population locale. Actuellement, le danger réel se trouve dans la possibilité d’un changement déstabilisateur des alliances dans cette partie du pays qui pourrait s’avérer être un bien plus grand obstacle à toute réforme du secteur de la sécurité militaire. Car les populations des Kivu ont le sentiment que les nouvelles amitiés entre le Rwanda et la RDC se sont faites à leurs dépens. Dans les deux provinces, la lune de miel qui s’est amorcée entre le Rwanda et la RDC est vécue différemment des jubilations des politiciens dans la capitale congolaise. Les Kivutiens font maintenant face à un nouveau faisceau complexe de calculs relatifs à leurs intérêts vitaux : des questions troublantes relatives au contrôle de leurs terres et au régime foncier. Et parmi les groupes autochtones de résistance anti-rwandaise appelés « Maï-Maï », le problème se complique davantage par des questions relatives au contrôle des ressources minières et de leurs circuits de distribution.

 

Le résultat anticipé du rapprochement entre le Rwanda et la RDC était présenté à Kinshasa comme un gain pour la sécurité de l’est du pays. Mais, comme on vient de le dire, le récit des habitants sur le terrain diverge fortement du langage de communication des politiciens de Kinshasa. Pour les Kivutiens, le mantra souvent répété de la sécurité est à prendre pour ce qu’il est : un vain mot. Si l’on peut soutenir la thèse selon laquelle l’héritage de Mobutu est l’unité congolaise, il émerge aujourd’hui pour la première fois un réel danger de partition du pays dans la mesure où les gens aux Kivu commencent à remettre en cause les actions du gouvernement central de Kinshasa. Les gens sentent passionnément que Kinshasa les traite comme des objets et point comme des agents de leur propre destinée.

 

Malgré l’intégration instantanée du CNDP dans l’armée congolaise et le succès relatif des opérations militaires contre le FDLR, les populations ne se sont jamais senties autant en insécurité. En fait, un rapport imminent de Human Rights Watch montrera que dans la zone à l’ouest de Masisi, les tueries, les viols et les pillages perpétrés par l’armée congolaise dépassent maintenant en fréquence et de loin le nombre des crimes commis par les FDLR.

 

Deux mythes doivent être déboulonnés. Le premier mythe est celui d’une armée intégrée. L’intégration des anciennes forces rebelles dans l’armée congolaise ne signifie nullement que ces groupes armés passent par une quelconque formation soutenue. Ils sont tout simplement instantanément incorporés tout en gardant leur propre chaîne de commandement et le territoire précédemment sous leur contrôle. L’armée est ainsi un patchwork de groupes armés bigarrés. L’Etat semble incapable ou peu disposé à changer cette donne. Ce qui est plus troublant, c’est l’absence avérée de volonté politique pour s’attaquer aux problèmes systémiques du secteur de la sécurité militaire ; ce qui semble renforcer la thèse de ceux qui pensent qu’il n’est vraiment pas dans l’intérêt du gouvernement de Kinshasa de mettre sur pied une armée compétente. D’où le sentiment de trahison ressenti par les Kivutiens qui ne voient aucun changement de leurs malheurs quotidiens, tant et si bien qu’ils sont sous l’emprise des bandes armées indisciplinées ou incontrôlées.

 

Le deuxième mythe est celui des vrais combats dans les Kivus. Mais chaque fois que la presse internationale fait état de combats dans les Kivu, il ne s’y passe cependant aucun combat réel. Ce qui s’y passe réellement, c’est que des groupes armés s’adonnent à une sorte de rituels macabres. Un groupe armé se présente en force dans une zone et terrorise le groupe adverse qui prend la poudre d’escampette. Lorsque ce groupe aura pris le contrôle du territoire ainsi abandonné, il se retourne alors sur les civils pour les piller, les violer et saccager leurs biens.

 

La protection des civils est donc une priorité urgente en RDC. Et ceci suppose nécessairement le leadership des Etats-Unis. La réforme du secteur de la sécurité militaire en RDC pose les mêmes défis que dans les autres Etats fragiles. Et il y a deux façons de relever ces défis extraordinaires au Congo : 1) sur le court terme, la protection des civils en sécurisant l’est du Congo ; et 2) sur le long terme, la réforme du secteur de la sécurité militaire, un projet qui pourrait approximativement s’étaler sur une durée allant de 2 à 5 ans.

 

Dans le court terme, les FARDC sont le véritable problème à l’est du Congo. Et c’est pourquoi la MONUC est en violation flagrante du mandat lui accordé par le Conseil de Sécurité de la protection des civils par son appui continuel des unités de l’armée congolaise responsables des crimes les plus sordides de pillages, d’exaction des civils et des viols des femmes. Afin de respecter son mandat, la MONUC devra devenir autonome et suivre quelques règles élémentaires, comme : appuyer seulement les unités qui ne commettent pas d’exactions contre les civils ; ne point collaborer avec des commandants dont les troupes commettent des exactions contre les civils ; et ne collaborer qu’avec les unités militaires qui fonctionnent en suivant strictement ces règles.

 

Sur le long terme, la reforme du secteur de la sécurité militaire doit être profonde et ne point se contenter de demi-mesures. Des approches plus sérieuses doivent être suivies, comparables à celles prises dans d’autres Etats fragiles comme l’Afghanistan, l’Irak ou la Sierra Leone. Malheureusement, des opérations militaires continuent à être conçues en RDC, même par Africom, sans le moindre bon sens stratégique.

 

La réforme du secteur de la sécurité militaire en RDC nécessite la mise en œuvre d’une stratégie en trois volets : 1) une formation efficace ; 2) un salaire décent ; et 3) le sens de la responsabilité, pour supprimer l’impunité. Cette stratégie nécessite une implication importante des donateurs. Par exemple, des salaires décents ont eu pour effet de rehausser le moral des troupes en Afghanistan, en Irak et en Sierre Leone. En Sierra Leone, la Grande-Bretagne a pris des mesures sérieuses de formation, d’instruction structurée et d’incorporation de mentors dans les unités nouvellement formées — avec des résultats probants.

 

Au Congo, une ou deux brigades doivent être bien entraînées et déployées sur le terrain afin de protéger les civils. La MONUC jouera un rôle crucial dans ces brigades formées ; brigades au sein desquelles ses sous-officiers seront incorporés. La formation de ce noyau prendra approximativement un an, suivi d’une autre année de co-déploiement avec la MONUC.

 

Cet effort devra être mené concomitamment avec la réhabilitation des camps militaires. On ne soulignera jamais assez l’importance d’un salaire décent pour les soldats. Déjà, des efforts fournis par EUSEC (Mission de conseil et d’assistance de l’Union Européenne en matière de réforme du secteur de sécurité militaire) assurent une paie assez régulière des soldats congolais tout en réduisant le gonflement des effectifs de certaines unités militaires. Une paie décente et régulière empêchera les soldats congolais de vivre aux crochets des civils comme ils le font actuellement.

 

La réforme du secteur de la sécurité militaire est d’autant plus cruciale en RDC qu’aucune autre armée sur le continent africain n’est confrontée comme elle à la fois aux menaces internes et externes.

 

La situation actuelle dans l’est du Congo est celle d’une crise en suspens : pas de guerre, et pourtant, pas de paix dans le même temps. Qui plus est, la situation semble renvoyée au point de départ, ou d’avoir régressé à la période pré-génocidaire du Rwanda, avec le danger de changement des alliances comme cela eut lieu en 1997 lorsque de vastes régions de l’est du pays changèrent leurs allégeances du jour au lendemain.

 

La guerre dans l’est du Congo a en effet précédé le génocide rwandais, avec par exemple la violence ethnique de la région de Masisi en 1992 qui fut même exportée au Rwanda. Et à présent la possibilité de régression à la situation explosive pré-Génocide est bien réelle.

 

Le Rwanda et le CNDP jouent un rôle extraordinairement ambigu. Le CNDP opère dans les Kivu comme un corps étranger. Alors que Jean-Bosco Ntaganda ne peut contrôler le CNDP, Laurent Nkunda, lui, circule librement de l’autre côté de la frontière, au Rwanda.

 

La liberté de mouvement de Nkunda démontre que contrairement aux idées reçues, le Rwanda n’est pas un monolithe. Paul Kagame n’est pas le seul pouvoir qui compte au Rwanda. Kagame est un primus inter pares. Il y a des cercles de pouvoir rivaux. Pour comprendre ce fait, il faudra remonter dans l’histoire du Front Patriotique Rwandais. Il y a de ce fait des Rwandais influents qui ne voient pas nécessairement les choses de la même façon que Kagame. Et certains Rwandais influents ne demanderaient pas mieux que de lâcher Nkunda sur le Congo.

 

Ceci signifie-t-il que Nkunda est l’outil du Rwanda ? La réponse la plus simple est non, aussi longtemps que Kagame a le contrôle de la situation. Mais Nkunda représente-t-il une menace pour la RDC ? La réponse est doublement affirmative : il représente une menace tant extérieure qu’intérieure, aussi longtemps que son ancienne formation, le CNDP, reste intacte.

 

L’autre menace extérieure à laquelle fait face l’armée congolaise est celle qu’on pourrait appeler la connexion soudanaise. John Kony et la LRA, qui se sont métamorphosés en Tueurs Sans Frontières, opèrent pour l’instant en République Centrafricaine. La LRA semble être devenue une force paramilitaire de l’appareil sécuritaire soudanais. Et le référendum pour l’indépendance du Sud-Soudan apparaît plein de menaces à l’horizon 2011. Selon toute vraisemblance, Khartoum voudra à cette occasion déstabiliser la région en lâchant la LRA sur le Sud-Soudan et le nord de la RDC.

 

Il y a une autre menace pour l’armée congolaise le long de cette même frontière septentrionale ; menace datant des années 1990 ; une menace qui passe souvent inaperçue pour les média et la communauté internationale : les incursions répétées des éleveurs nomades libyens, tchadiens et d’autres bandes assimilées.

 

Ainsi, les menaces multilatérales confrontant l’armée congolaises sont énormes. La réforme du secteur de la sécurité militaire du Congo est de ce fait urgente. Et pourtant, les coûts pour entreprendre une telle réforme sont astronomiques : entre 1 milliard et 2 milliard de dollars. Mais, la communauté internationale est-elle prête à s’engager dans un tel investissement massif ? Ce qui est pour le moment incontestable, c’est que les moyens investis dans cette réforme de la sécurité militaire sont absolument inadéquats…

gambinoCa

Anthony Gambino

 

Photos: Alex Engwete    

 

 

Posté par Alex Engwete à 21:08 - Commentaires [42] - Permalien [#]

Commentaires

    Desolé de faire copier/coller sur le sujet précedent, je reviendrai sur le nouveau sujet plus tard.

    Tiens le réveil des mobutistes.

    Dire que la situation catastrophique actuelle est du à Joseph Kabila et non à mobutu et sa clique est une revisitation éhontée de l'histoire dû aux fossoyeurs de l'ancien régime qu'on a enlevé la cuillère doré de la bouche.
    Mobutu est mort et bien mort, il ne reviendra plus.
    L'électricité l'eau courante et routes, la faute de kabila !!! on oublie vite que mobutu à ruiné et endetté le pays par des réalisations et commissions inimaginables aujourd'hui, construire Inga, le pont maréchal, SOSIDER (construit à Kinshasa alors que n’avons pas de minerai de fer à Maluku) , CCIZ(notre tour de PISE), la voix du zaïre (pure folie mégalo) … à 10 fois LES PRIX DU MARCHE et sans appel d’offres, c'est normal,
    Ne pas entretenir c'est joyaux c'est normal, que dans la comptabilité des entreprises publiques et la Banque nationale, il y ait une rubrique PF (président fondateur) pour retirer de l'argent à sa convenance, un peu comme un compte courant associé 41 : c'est normal.
    Construire à Gbado une piste pouvant accueillir le concorde pour son usage personnel parce que madame à peur des avions, c’est rapide et chic d’atterrir à Nice en concorde : c'est normal, ce normal qu’il a été meilleur client pour cette avion et après sa mort le concorde soit devenu un gouffre financier pour air France : c’est normal.

    On nous dit 10 ans après sa mort, la situation devrait aller mieux, les routes non entretenues et bimbamba depuis l'époque coloniale devrait ressembler aux autoroutes belges avec ses lumières visible du ciel ...

    On oublie vite, la guerre qui ronge notre pays depuis 11 ans qui est une plaie dans l'économie, on oublie l'hydre à 5 têtes (1+4)

    On oublie vite que mobutu n'a pas gouverné seul et aujourd’hui on veut donner quitus à ces fossoyeurs du Congo ?

    Election, élection, bien sur à qui la faute ? Au Congo on vote par coterie, pour un t-shirt, une casquette ou une bière à qui la faute si le congolais à la mémoire courte.
    Qui se rappelle encore de 3 ans d'impayées des années 80 et 90. Qui se rappelle de Ngbanda, nzimbi, baramoto, kengo, mokolo, saddam quand ils terrorisaient le Congo....

    Et aujourd'hui vous leurs donner quitus ????

    Vous avez l'Alzheimer historique. MAWABLE

    Posté par luka mambu, 01 novembre 2009 à 12:47
  • http://www.youtube.com/watch?v=St1JKlGQx-U

    Posté par kisalakindeke, 01 novembre 2009 à 13:23
  • "Kadogos" démobilisés

    Bonjour,

    Je vous invite à visionner le second reportage de l'émission Arte Reportage sur les Kadogos :

    http://plus7.arte.tv/fr/1697660,CmC=2910876,scheduleId=2886634.html

    Posté par Emile Zoba, 01 novembre 2009 à 15:44
  • Merci Kisalakindeke de mettre le doigt de faux sceptiques sur les stigmates des réalisations récentes des congolais. Les grands travaux sont en actions sous couvert de "cinq chantiers".
    Les mangeurs de beurre et de jambon au petit déjeuner ici en occident expriment plutôt leur aigreur.
    Pendant cinquante ans on a vu se développer les bidonville qui ne vont pas se transformer demain en paradis terrestres. Mais le peu de confort généré aujourd'hui se rajoutant sur d'autres et encore sur d'autres signent le volontarisme du gouvernement congolais.
    Les tribalistes ne veulent pas voir se construire le nouveau Congo. C'est tout de même inquiétant.

    Posté par bony, 01 novembre 2009 à 21:10
  • @ Luka Mambu:
    On tient Obama responsable de la situation du tableau économique des USA alors qu’il n’est au pouvoir que depuis 9 mois. Et que dire de Joseph Kabila qui est là depuis 9 ans ? Certaines réalisations de Mobutu dont on se moque— Inga et la ligne Inga-Shaba, Pont Maréchal, etc. — sont des réalisations dont on n’obtiendrait point des investissements aujourd’hui. SOSIDER n’a pas été construite à Maluku parce qu’on avait du fer à Maluku. C’était bien dit que c’était dans le cadre d’une intégration d’un nouveau réseau industriel qu’on voulait mettre en place. Au fait, si tu vérifies les documents de l’époque, le fer de Maluku devrait provenir de plusieurs points du pays — y compris de la région autour du territoire de Banalia, près de Kisangani, où l’on venait de découvrir du fer en abondance. Comme tu le dis plus haut, Mobutu est bel et bien mort. Que les nouveaux dirigeants nous disent s’il vaut le coup de troquer des concessions d’exploitation de minerais pour des routes que les Chinois construisent vaille que vaille, sans même se donner la peine de réhabiliter les systèmes de canalisation des eaux et des égouts dans les grandes villes.

    Posté par Alex Engwete, 02 novembre 2009 à 02:43
  • http://www.youtube.com/watch?v=IlueM0oJMAA&NR=1

    Posté par bony, 02 novembre 2009 à 09:10
  • @ Alex

    Recevoir 14milliards usd, pour des concessions minières dont l'argent ne rentre même pas aux caisses de l'état par des magouilles des responsables mis dans ces établissements est pour moi une bonne chose.
    Rien qu’à voir ce qui se passe me donne raison, ces sociétés exploitent notre sous sol et la part de l'état(Gécamines) n'est que de 14% et sont exonérés des taxes et droits douaniers.

    La banque mondiale a promis un prêt pour retaper Inga et snel en 2006 de 216millions usd signé, juré et craché, nous sommes fin 2009 pas un sou.
    Et tous les 6 mois on assiste à la visite d'une délégation pour nous donner des ordres et lâcher un petit 10millions alors que cette visite à coutée à la BM un max.

    Plusieurs pays Africains préfèrent avoir ces genres des contrats chinois que de s’agenouiller devant la délégation de la BM ou FMI ex : Sénégal, Zambie…

    On lit souvent dans nos torchons que tel pays a donné 50millions mais si on gratte un peu, on découvre que c'est pour 5ans voir plus.

    On assiste actuellement au Congo à un lynchage des dirigeants ‘Expats’ envoyés par contrats ou coopération, par des salariés à la solde d'Ogres qui veulent avoir une grosse part du gâteau et laisser les miettes aux Congolais ex : Gécamines, sncc...
    Des dirigeants soupçonnés des détournements incarcérés ou suspendus soudoient les mêmes salariés et certains journaleux des torchons pour demander leurs retours aux affaires. Mawable. Ex : Sonas, Ogefrem, DGRK….

    Sincèrement, Mobutu aurait construit Sosider à Kisangani ça aurait été mieux, mais le problème ne vient pas de là, il vient de la façon dont ces marchés ont été passés, pas d'appels d'offres, commissions scandaleuses…

    Je ne pense pas que Kabila soit au pouvoir depuis 9ans : ma façon de dater est simple
    2001 à fin 2002 passé à nettoyer les tontons et parrains gâteux, à faire la guerre
    2003 à 2006 1+4 l’hydre et toujours la guerre
    2007 à 2009 A Gouverner, on voit partout des chantiers : hôpitaux, routes…
    Et toujours ce putain de guerre.

    ET JUGER A MON AME ET CONSCIENCE SON BILAN EN 2011
    POUR LE MOMENT JE LUI FAIS CONFIANCE

    Posté par luka mambu, 02 novembre 2009 à 14:59
  • la rdc

    Mobutu et sa bande Comme Luka Mambo l'a bien mentionné ci-haut sont bien les responsables du malheur actuel de la RDC.
    Le caca,excusez-moi du terme, qu'ils ont laissé durant 32 ans, ne s'effacera pas, si nous ne faisons pas attention,avant un siècle voire plus.
    Il y a des réalisations qui se font, il suffit d'aller sur Youtube et tapez les cinqs chantiers pour voir les grands travaux et dont on ne parle pas dans nos discussions.
    Merci à toi Kisalakindeki.

    Posté par Matabeleland, 02 novembre 2009 à 15:23
  • Pas facile de juger, mais avec un peu de discernement...

    Il n'est pas facile d'attribuer aux dirigeants au pouvoir le passif d'une politique nationale parce qu'ils ont souvent à gérer des contrats dont ils ne sont pas les signataires et les fruits et conséquences de politiques qu'ils n'ont pas initiées.
    Cependant, je pense sincèrement qu'au bout de quelques années de pouvoir, il est possible de faire apparaître la nouvelle orientation de la politique pour laquelle on a voulu le pouvoir. L'incompréhensible est de laisser voir au peuple une absence de nouveauté aussi bien dans la gestion des affaires que dans l'orientation politique de l'état.
    Ce qui me fait peur dans la situation du Congo - comme dans celle des autres pays africains qui ont goûté aux armes - c'est de voir les dirigeants consacrer toutes leurs énergies à gérer des conflits plutôt qu'à gérer un état. Dans ces conditions, comment juger les talents d'un dirigeant dans la gestion de la RES PUBLICA ?

    Posté par St_Ralph, 02 novembre 2009 à 17:18
  • Qui est responsable de la merdes actuelle en RDC 11 ans après Mobutu ?

    c'est bien d'égrener les réalisations de Mobutu non achever ou coûteux, depuis le départ de Mobutu c'est quoi le changement en RDC ?
    Mobutu pouvez citer inga,CCIZ,Sozacom,stade kamanyola, pont maréchal,palais du peuple ,la voix du Zaire plus encore la paix et la stabilité dans l'ensemble du pays ,les sociétés comme onafitex,onatra,sozir,sotraz,chanic,gecamines,office de route,air-zaire,la poste ptz,les Faz et notre EFO et KOTAKOLI faisez encore l'honneur de notre armée nationale en Afrique ect...
    quand j'ai quitter la RDC a l'epoque de Mobutu en boeing d'Air-Zaire a l'aeroport de D'jili je pouvais acheter les cadeaux souvenirs ,boire mon café a un comptoir tranquillement en attendant le vol,voyager dignement avec mes bagages il y avait de l'ordre
    aujourd'hui Ndjili est un bordel ou tout les escrocs civils et militaires empêchent les voyageurs de quitter l'aeroport dignement et calmement avec leurs bagages
    quelle réalisations peut-on mettre sur le compte de Kabila depuis plus de 10 ans ? le niveau de vie de Congolais n'as pas évoluer d'un iota depuis
    il y a de l'instabilité partout en RDC, de rebellions partout ,en équateur pas plus que la semaine passée il y eus de centaines de morts suite a des échauffourées entre ethnies a la barbe du pouvoir incapable
    la corruption a pris encore plus de l'ampleur ,les désordres dans toutes les administrations il n'y a rien a ses réjouir du pouvoir de kabila vos 5 chantiers c'est de la foutaises comme vient de démontrer Alex une chaussée sans canalisation ne valent un clous dans moins de 5 ans tout seras fichus
    rien ne sert de rendre encore les Mobutistes responsables de la merdes actuelle en RDC ,le pouvoir en place fait pire dans tout les domaines
    rendez nous au moins la securité et l'intégrité du pays ce qu'à fait Mobutu a son temps on pouvez voyagez partout librement l'ensemble de la RDC ce qui ne plus le cas depuis les kabila et leur cirques
    aujourd'hui j'ai honte d'avoir soutenue JOCA je revais mieux avec lui que la RDC actuelle sans loi ni ordre

    Posté par OURAGAN, 02 novembre 2009 à 17:52
  • Sur cette question de la sécurité dont parle Ouragan, il y a eu une petite mention au panel « qu’il n’est vraiment pas dans l’intérêt du gouvernement de Kinshasa de mettre sur pied une armée compétente ». Une armée compétente représenterait un danger direct pour les dirigeants de Kinshasa car une armée compétente ne laisserait pas les politiques plonger le pays dans le désastre. On théorise aussi qu’on se méfie d’une armée compétente au vu de ce qui est arrivé au Mzee : son assassinat, perpétré par des « technocrates » qui avaient une autre vision de la RES PUBLICA, dont parle St. Ralph… Pensez donc. Il ne suffit que de 2 brigades bien formées pour pacifier les Kivu. Il y a trois ou quatre ans, je crois, l’Afrique du sud avait formé un bataillon congolais. Qu’est-ce qui empêche les dirigeants congolais à exploiter le filon sud-africain de la formation militaire ? Il y a aussi le fait que des officiers de l’armée congolaise sont placés tout le long de toute la filière d’exploitation des minerais. C’est ce qui fait dire aux observateurs que c’est une filière dirigée au plus haut niveau. Il faudrait donc « démilitariser » l’exploitation des minerais dans les Kivu… Le CNDP gère tout un grand territoire où il perçoit des impôts et des taxes ; toute une administration parallèle par laquelle cette organisation met en coupe réglée les populations sous sa juridiction. C’est quel pays, ça ?... Comme on l’a mentionné au panel, les gens aux Kivu pensent que Kinshasa se moque d’eux ! Il semble donc que Vital Kamerhe ait eu raison après tout…

    Posté par Alex Engwete, 02 novembre 2009 à 18:44
  • 12 ans après la chute de Mobutu, le nouveau pouvoir en place continue à passer son temps à justifier son echec à gerer la RDC à Mobutu.
    La guerre qui dure 12 ans est à mettre sur le dos de Mobutu, c'est à croire que c'est ce dernier qui avait conclu un pact aussi diabolique avec les tutsis de l'AFDL.
    Je me rappele encore du point de presse fait en 1997 au Grand-Hotel de Kinshasa, quelque temps après la prise du pouvoir par l'AFDL. Les mobutistes étaient tous traité des voleurs qui ont affamé la RDC. Comme par hasard, ce sont aux mêmes qu'on avait traité de voleur qu'on a dû recourrir pour gerer le pays (Ne dit-on pas que qui s'assemble, se ressemble). Ceci est aussi la faute à Mobutu.

    Joka avait inauguré avec grande pompes, au mois de mars 2008, les débuts des travaux de l'élargissement et refection de l'avenue 24 Nov, travaux qui devaient se réaliser en 15 mois sur 15 kilomètres.
    15 mois se sont écoulés depuis, L'av. 24 Nov ressemble à la même avenue d'avant le mois de mars 2008. Dans la rubrique des chantiers en cours sur "cinqchantiersrdc.com", l'avenue 24 nov n'y figure plus. Est-ce parce que les travaux sont finis et donc ne fait plus partie des chantiers encours, ou bien est-ce une façon de ne pas laisser des traces des chantiers fantômes de Joka????

    Certainement les congolais souffrent de l'alzheimer historique de l'époque de Mobutu, mais il ne faut pas pousser le bouchon trop loin pour essayer de leur faire oublier des événements historiques d'il y a moins de 10 ans, en leur balançant des images des petits travaux et prétendre que Joseph n'a eu le pouvoir qu'en 2006.

    Où sont donc les images des recoltes provenant des 77 machines agricoles que Joka avait vanté comme solution à la crise internationale, il y a de cela un an. Pour votre info, il est possible de faire au moins 3 à 4 recoltes par an en RDC. Où sont donc passés ces fameux tracteurs.

    Posté par Bely21, 02 novembre 2009 à 18:57
  • BELY 21 les tracteurs doivent transporter maintenant les sacs de fufu de dignitaires les petits notables provinciaux fabriquer par Joca et son gouvernement en leurs rétrocédant en plus 40 % des recettes
    suivez les chroniques de provinces quels désordres ? les congolais subissent non seulement le gouvernement nationale ,députés et sénateurs mais également ils doivent subir les gouvernements,parlements et sénats provinciaux
    Kabila a évaluer seulement le coûts budgetaires de tout ces monde politiques nationaux et locaux ?
    la RDC perds de millions chaque mois pour entretenir le train de vie de tout ces petits barons opportunistes vivant aux crochet de leurs mandats acquis suite a la corruption ou passe droit
    franchement je peut dire maintenant Joca doit partir

    Posté par OURAGAN, 02 novembre 2009 à 20:23
  • Il n'ya plus de guerre au Kivu,confirmer le contraire c'est de la propagande. Les quelques voyous qui errent au Kivu sont des réfugiés qui ne peuvent pas rentrer chez eux.
    Les ruandais se sont longtemps considéré comme des congolais. Ils ont tenu des réunion y compris à Kisangani avec Lumumba à la veille de l'indépendance du Congo dont leur territoire aurait été une des provinces n'eut été la manoeuvre des belges pour nous séparer et séparer le Ruanda-Urundi.
    Le classement du PNUD sur les pays où! il fait bon vivre aurait dû placer le Congo bon dernier à entendre ce qui se dit ici. Tel n'est pas le cas. Je suis même étonné que les pays où l'on peut enfermer une population dans un stade pour mieux leur tirer dessus soient classés avant nous. L'essentiel est que ce classement montre que le Congo kinshasa n'est un enfer que pour ceux qui ont un pouvoir extraordinaire d'affabuler. Nous aussi nous avons des gens qui vivent au Congo,ce n'est pas la fête tous les jours mais les changement sont là,ils nous le confirment. On ne reconstruit pas un pays qui a été détruit en cinquante ans à coup de baguette magique.
    On a raison de dire qu'acheter une sidérurgie clé en main pour Maluku équivaut à acheter des chasse-neige pour l'aéroport de Ndjili surtout que le fer dont on croyait y traiter on espérait le faire venir de la Guinée de Sékou Touré. Rêve inassouvi,ce fer appartenait aux français comme les pétroles africains appartiennent aux multinationales. Les commissions ont rempli les poches de mobutu et ses acolytes au détriment de l'ensemble du peuple congolais. Une usine flambant neuve a dû fonctionner avec des mitrailles comme une vulgaire forge du moyen âge.
    C'est génial Inga,il y était question d'une usine d'aluminium toujours avec le bauxite qui devait venir de la même Guinée si ma mémoire est bonne. Le diable,il savait endormir le peuple congolais. Les village alentour de Inga voient l'électricité partir au loin vers Lubumbashi et au delà jusqu'en Namibie me dit-on. Ce qui intéressait Mobutu,vendre le courant à l'étranger pour engranger les devises pour lui et lui seul. En même temps on a vu OTCZ disparaître,Otraco disparaître,du moins ses bateaux,Air congo disparaître,la Gécamine devenir l'ombre de lui même et le peuple congolais se paupériser d'une manière exponentielle. Alors quand des vrais patriotes travaillent avec abnégation il faut trouver le temps de louer ce qu'ils font.


    http://www.cinqchantiers-rdc.com/interview10.html

    Posté par bony, 02 novembre 2009 à 22:42
  • On nous dit ceci: " On ne reconstruit pas un pays qui a été détruit en cinquante ans à coup de baguette magique".
    Un petit calcul, nous ramene 50 ans plus tôt en 1959. N'est-ce pas là reconnaitre que les dix dernières années du cinquantenaire de la destruction du congo est à mettre à l'actif de Joka. Alors à quoi bon vouloir nous contredire à tout bout de champs pour le plaisir.
    On nous dit aussi que "Ce qui intéressait Mobutu,vendre le courant à l'étranger pour engranger les devises pour lui et lui seul". Depuis 1997, où sont passés les revenus de ventre de courant à l'étranger, puis que la RDC continue à exporter son courant. Allez-vous nous dire que ces revenus sont reversés aux héritiers de Mobutu, comme l'a fait la banque suisse....
    J'ajouterais ceci, où sont passés aussi les autres revenus qui, dans le temps passés directement dans la poche de Mobutu, tels que le Pétrole, l'uranium, le cobalt.

    Arrêtez de nous rabacher les oreilles avec les mêmes disques enrayés, Mobutu ceci, Mobutu cela. Vous avez le pouvoir depuis 1997, 12 ans après qu'avez-vous fait pour nous faire oublier Mobutu!!!!!

    Posté par Bely21, 02 novembre 2009 à 22:59
  • @ Bony:
    J’ai toujours admiré la cohérence de tes argumentaires, mais là je suis au regret de relever les incohérences suivantes dans ton argument :
    1) « Il n’y a plus de guerre au Kivu », dis-tu ? Eh bien, je vais sur Radio Okapi pour vérifier ton aphorisme contre des faits, et je vois par exemple cette dépêche datée du lundi 2 novembre et titrée : « Fizi : Echange de tirs entre FARDC et Maï-Maï Yakutumba » (http://www.radiookapi.net/index.php?i=53&l=0&c=0&a=25319&da=&hi=0&of=1&s=&m=2&k=0&r=all&sc=0&id_a=0&ar=0&br=qst).
    Une dépêche du 1er novembre titre « Walikale : 3 Mai-mai tués, 2 civils blessés et un autre kidnappé, bilan d’une attaque des Fdlr à Kando » (http://www.radiookapi.net/index.php?i=53&l=0&c=0&a=25300&da=&hi=0&of=18&s=&m=2&k=0&r=all&sc=0&id_a=0&ar=0&br=qst).
    Une dépêche du 30 octobre fait état de « Lubero : 6 personnes tuées et plus de 150 cases brûlées, bilan d'une attaque à Busekera » (http://www.radiookapi.net/index.php?i=53&l=0&c=0&a=25285&da=&hi=0&of=32&s=&m=2&k=0&r=all&sc=0&id_a=0&ar=0&br=qst)...
    Je pourrais continuer à énumérer comme ça pour chaque jour du calendrier des dépêches les unes plus horribles que les autres sur la situation de l’insécurité et de guerre dans laquelle vivent les populations des Kivu, et plus spécialement du Nord-Kivu. Alors, mon cher frère, si l’on n’est pas au courant des faits sur le terrain, on se garde de lancer des slogans. Il y tient de la décence et de l’honnête intellectuelle élémentaires.

    2) Tout en attaquant les « éléphants blancs » de Mobutu, tu reconnais dans le même temps qu’ils génèrent des devises pour l’Etat congolais. Il y a par exemple quelques années, les 20 millions de dollars annuels que paie le Congo-Brazzaville pour l’électricité achetée en RDC se sont tout simplement volatilisés dans la nature. A ce que je sache, Mobutu n’était plus là !

    Posté par Alex Engwete, 02 novembre 2009 à 23:20
  • Le plus prestigieux des prix littéraires français est décerne ce jour à une très belle négresse de nationalité française dont le père originaire du sénégal. Marie Ndiaye.
    Marie Ndiaye est un des rares écrivain dont une pièce figure au répertoire de la comédie française de son vivant.
    Diplômée des lettres de la Sorbonne,elle écrit depuis l'âge de 12 ans. Son premier livre est publié à 17 ans.

    Posté par bony, 03 novembre 2009 à 00:27
  • Le Kivu est une épine dans le pied du Congo

    Le Kivu est une épine dans notre pied. Il ne faut pas transformer les crapules en guérilleros,vous excusez leurs méfaits. Il ne font la guerre à personne,ce sont des bandits de grand chemin. Que l'on convainque le Ruanda à une réconciliation nationale avec le FDLR et de notre côté que les kivutiens arrêtent de semer le désordre pour mieux se voler à eux même comme ils l'ont toujours fait. Ils peuvent comme cela tromper les étrangers mais les congolais le savent et des questions ont été posées dans ce sens au sein même de l'assemblée nationale.
    Radio Okapi est une ONG,la fondation hirondelle. Les mauvaises augures sont un fond de commerce pour elle. Au moins elle matérialise la liberté de la presse,la liberté d'informer mise en valeur par le gouvernement congolais. L'argument Rfi aura toujours bon dos.
    Sur un territoire en guerre,je ne peux qu'apprécier la témérité des kivutiens qui continuent à exploiter les minerais de leur sol avec la complicité des étrangers.
    Nous avons au moins un gouvernement dont les membres s'interdisent de distraire le moindre centimes sur les 20 millions qui reviennent en totalité à l'Etat congolais. Rien que pour cela je tire mon chapeau à cette équipe gouvernemental. Les congolais ont du mal,pour ceux qui sont dans l'opposition,à attendre leur tour dans les possibilités qu'offrent une alternance dans une démocratie.

    Posté par bony, 03 novembre 2009 à 01:03
  • les mauvais augures sont u fond de commerce pour elle.

    Posté par bony, 03 novembre 2009 à 01:30
  • BONY ,le kivu c'est une épine dans vos pieds ,pieds de qui ? parce que le Kivu est sous l'autorité du gouvernement de kabila comme il a été pendant lumumba ou Mobutu
    sans parlez du Kivu la semaine passée il y eu de morts par centaines dans l'équateur sans parler des incursions de l'armée angolaise dans le bas-congo
    dans le meme bulletin info français ou tu as suivis le prix Congourt de la négresse je vous cite comme celui d'Alain Mabackou la mémoire du porc-que pic, on parle aussi de 500 civils tués par l'armée régulières les FADRC en RDC
    vous nous ramenés dans les années 50 tout en refusant qu'on parle du bilan de Joca mais avant les kabila il y avait la paix dans le Kivu
    vous parlez de bandits mais a quoi sert votre pouvoir si il ne pas capable de lutter contre le banditisme ? que de contradiction dans votre mauvaise foi

    Posté par OURAGAN, 03 novembre 2009 à 02:28
  • BONY aurez souhaiter avec le pouvoir incompétents de ses frères jeter tout les kivutiens a la mer
    comme ça leur problèmes d'insécurités qu'il n'arrive pas a résoudre serez résolues
    c'est pourquoi les kabila ont tenter de ceder le Kivu aux rwandais heureusement le peuple congolais tient a son intégrité territoriale
    si Joca ne pas a mesure de se doter d'une armée digne il n'as qu'à quitter le pouvoir d'autres congolais serons a mesure de rétablir l'ordre dans le kivu
    il n'y a pas d'ailleurs que le Kivu comme je viens de dire ci haut dans l'équateur il y a du grabuges comme dans le bas-congo ou en province orientale avec les rebelles de KONY

    Posté par OURAGAN, 03 novembre 2009 à 15:00
  • La corruption, la concussion, la coterie, le vol existe dans tous les pays, la preuve en france avec l'angolagate, l'affaire des vedettes taïwanaises.

    Mobutu disait, ce ne pas mon travail de réguler le prix de la tomate aux marchés, les fonctionnaires sont la pour faire ce travail, rendons lui raison.

    Qu'une minorité de notre soldatesque (sur 200.000) commettent des crimes c'est la faute de Kabila.
    Qu'un Soldat de la légion étrangère française soit devenu serial killer, c'est la faute de la société.
    Et bien non, c'est la faute de 1+4 qui nous a 'pondu' des officiers illettrés, voyous, malhonnêtes sorti du fin fonds de la brousse et aveuglés par les lumières trompeuses de Kinshasa.

    Kabila n'a pas été cherché Kengo et les autres, nous les avons votés et remis en selle par notre immaturité, notre stupidité et notre système de coterie. Le gouvernement actuel est issu d'une coalition hétéroclite. Justement Kabila respecte la constitution et il est obligé de composer par manque de majorité.
    Dans une interview au soir Belge, il a fait le constat amer de ne pas avoir autour de lui 15 personnes volontaires et engagées aux redressements de notre pays. Il nous a prouvé sa volonté d'aller de l'avant en faisant le vide des tontons et parrains, mais les urnes lui ont imposées les dinosaures du mobutisme, non pas par héritage mobutienne mais par coterie (cher à mon ancien ami d’arme, Ouragan passé a l'ennemi comme Alex)

    N'attendons pas derrière nos PC à refaire le Congo, allez voir sur place et si vous avez les moyens investissez, oubliez les flats il y a des toutes les couleurs, oubliez d'achetez 10 villas ou 10 Mercedes ML simplement vanité de vanité, investissez dans le sol.
    Comme disait un posteurs notre sol peut faire plusieurs récoltes annuelles.

    Je termine par la célèbre phrase de JFK, ne demander pas ce que fais votre pays pour vous, mais ce que vous pouvez faire pour votre pays.

    Posté par luka mambu, 03 novembre 2009 à 15:34
  • @ Luka Mambu:
    Comme tu le sais, j’étais premier d’entre tous les kabilistes, pour ce que le Mzee représente encore pour moi aujourd’hui. Mais c’est en août de l’année passée que j’ai rompu avec ces gens de Kin avec le contrat bizarre de l’OFIDA avec une firme fictive soi-disant américaine appelée CTC. Après une rapide vérification, il s’est avéré que la firme n’avait d’américaine qu’une boîte postale à Wilmington, dans l’Etat du Delaware, réputé paradis fiscal aux USA. Si tu veux lire les détails de cette rupture, voici le lien au billet où j’ai détaillé cette arnaque qui se poursuit :http://alexengwete.afrikblog.com/archives/2008/08/21/10308680.html.
    Assez bizarrement, tu reprends les justifications des mobutistes pour défendre nos leaders actuels : le chef n’a pas tort, ce sont ses collaborateurs qui sont mauvais. Pour ce qui est des soi-disant 15 incorruptibles, c’est la même chose que tu reproches à Tongo Etani—dans ce cas c’est un « copion » de la Bible : les anges qui voulaient exterminer Sodome ! Eh bien, je te dis que je peux t’aligner, moi, plus de 20 technocrates incorruptibles à Kinshasa même — sans me déplacer à Kisangani ou à Bukavu où je connais tout un bataillon d’incorruptibles !

    Posté par Alex Engwete, 03 novembre 2009 à 16:36
  • @Luka Mambu,

    Peux-tu préciser ta pensée sur "Et bien non, c'est la faute de 1+4 qui nous a 'pondu' des officiers illettrés, voyous, malhonnêtes sorti du fin fonds de la brousse et aveuglés par les lumières trompeuses de Kinshasa."

    Car le 1+4 tel que je l'ai connu, c'était un président (Joka de l'AFDL/PPRD) et 4 Vice-présidents dont J.P. Bemba (AFDL/MLC), Ruberwa (AFDL/RCD), Abdoulayi Ndombasi (AFDL/PPRD) et A. Zahidi Ngoma de la société civile.

    On peut donc aisement voir que le gros d'officiers illettrés , voyous malhonnètes sorti du fonds de la brousse et aveuglés par les lumières trompeuses de Kinshasa, proviennent tous de la même source AFDL.
    Ne dit-on pas qu'il n'existe pas des mauvaises troupes, mais des mauvais chefs!!!!

    Correction, Kengo n'a pas été remis en selle par la population congolaise car il n'a pas été élu par scrutin direct mais copté grâce à sa propension à corrompre les déshonnorables députés de la majorité comme de l'opposition.

    Pour terminer, si ta copine ou femme ne cesse de parler de son ex, cela veut dire que "OZALI KOSALA YE BIEN TE" dans tous les sens et domaines. SALA YE VRAI, AKOBOSANA NKOMBO YA GERMAIN.
    PPRD BOSOSOLA EH!!!!!!

    Posté par Bely21, 03 novembre 2009 à 16:44
  • @ Alex

    J'ai suivi avec intérêt cette affaire de CTC, tu as fais du bon boulot d’investigations qui fait défauts à nos journalistes, travail repris au syllabe prés par certains journaux de Kin.
    Bivac Veritas, CTC.... sont des plaies pour notre économie, des sociétés telles que SGS qui ont pignons sur rue sont délaissées pour des officines minables qui n'ont aucunes structures et know how.

    Il est vrai que notre douane à besoin d'une aide externe pour contrôler la véracité, la conformité, la qualité des ses importations, vu les factures et autres poisons des indopakis, chinois, libanais et certains congolais pour frauder.
    A leurs décharges les taux exorbitants des taxes à l'importation, la douane reste notre principale pourvoyeur des revenus soit 1/3 du Budget alors que dans d'autres pays, cette taxe est infime.
    Pour une importation de 10.000Euros compter en droits douaniers, taxe ogefrem, taxe OCC, taxe et manutention Onatra, taxe ministère de l'économie, dgm, anr, divers.... environ 6.000euros pour dédouaner sa marchandise.
    En Belgique et en France +/- 700 euros, la TVA (taxe sur la valeur ajoutée) payée à l’importation étant récupérable.

    Certains ministres n'ont pas leurs places à ce gouvernement, mais que faire, faire voler en éclats la coalition et avoir pays qui navigue a vue ?
    Il faut des preuves pour lancer une procédure judiciaire
    Te souviens-tu des réponses sibyllines des personnes impliquées ? IMPARABLES

    SGS a travaillait au Congo dans les années 70 et 80, elle faisait le travail de la BIVAC, CTC, OCC, OGEFREM réuni, elle fut chassée par nos dirigeants de l'époque avec la complicité des syndicats pour écartés les gêneurs.

    L’armée, une épine dans mon pied, j‘envie le Costa Rica un pays sans armée.
    Nous avons besoin d’une armée organisée et disciplinée et non forte.

    Aucuns politiciens aux mondes y compris dans les pays dit ‘évoluer’ d’Europe, d’Amérique ou d’Asie ne voudront d’une force ARMEE FORTE, les exemples ne manquent pas.
    cfr l’Allemagne et le Japon (40-45), la Birmanie, la Chine,… actuelle.

    Posté par luka mambu, 03 novembre 2009 à 17:40
  • @ Bely
    Je ne suis pas objectif car il s'agit de l'armée, ça me donne des builli builli.

    Pour Kengo, je sais qu'il a été coopté pour le perchoir, tu donnes une partie de la réponse: comment, mais la vrai question est : par qui ?

    Anecdote:
    Tu sais qu'il est le seul qui a un cortège réduit aux stricts minimums à l'instar des Zénéros et autres Kimbuta. Peut etre qu’il est devenu modeste après les frasques mobututiennes LOL

    Posté par luka mambu, 03 novembre 2009 à 17:57
  • Les douanes sont un poste important de la république pour les rentrées d'argent. Il est tout simplement impensable pour un pays sous tutelle comme la nôtre que le gouvernement prennent l'initiative de créer un organisme pour détourner l'argent de l'état.
    CTC a été créé avec l'aval du FMI et de la banque mondiale. Il s'agissait de monter une structure moins chère que Crown agents. D'ailleurs l'ensemble des employés de CTC viennent de Crown Agents.

    http://www.ctc-rdc.com/video2.html

    CTC a aujourd'hui pignon sur rue. Les contrats sont clairs,la société ne gagner de l'argent que s'il rapporte des bénéfices à OFFIDA.
    Le reste c'est du blabla des politiciens aux pieds nus.

    Posté par bony, 03 novembre 2009 à 19:36
  • @ Bony

    Je suis Kabiliste mais tu ne me feras pas manger des couleuvres. Je fais de l'import export, je connais assez bien le sujet.
    Nous balancer un publireportage de la CTC pour nous convaincre que les loups sont des agneaux, NON MERCI.
    Depuis que la bivac et la ctc sont aux pays, la fraude n'a pas diminuer, les recettes n'ont décollé, par contre les importateurs prennent en chargent les frais liés à leurs activités.

    Posté par luka mambu, 03 novembre 2009 à 20:02
  • Vous voulez polémiquer. Je ne cherche pas à vous convaincre.
    CTC ne gagnera de l'argent que s'il fait faire des bénéfices à l'Offida. La Vidéo souligne le fait que CTC a pignon sur rue. C'est particulier pour une compagnie des fraudeurs!
    La fraude est un sport pour les congolais. Si vous êtes importateurs comme vous le dites,vous vous acquittez des droits de douanes au guichet d'une banque comme nous le faisons nous même ici en Europe pour le moindre papier que nous sollicitons de la représentation congolaise à Paris par exemple. Ce système existe depuis Kabila père. La fraude existe dans tous les pays du monde. La fraude zéro au Congo,je n'y crois pas. Le gouvernement fait du mieux possible pour que le pays rentre dans son argent. Cela marche en Angola,ça a marché au Mozambique et dans différents pays d'Europe avec l'aide des mêmes personnes. Vous commerçant ne cherchez pas à frauder et tout marcherait.

    Posté par bony, 03 novembre 2009 à 21:08
  • LUKA MAMBU ,kabila n'as pas besoin de 15 congolais honnêtes pour diriger le pays
    il a une majorité pour voter de lois au parlement et de leur appliquer impitoyablement par la justice
    Kabila n'as eu aucun mal a démettre Vita Kamhere de ses fonctions au perchoir donc il peut a la porte facilement les PDG et généraux ou ministres qui ne font pas leurs boulots correctement
    le problème JOCA lui meme ne fait pas partie des 15 congolais sérieux qu'il recherche
    JOCA a beneficier aussi de meme conditions pour son élection que les autres politiciens congolais
    illettrés aux affaires comme tu les appelles
    Kabila a tout les outils entre ses mains pour rétablir l'ordre comment fait kagame au Rwanda ou Dos Santos en Angola ? il lui suffit seulement d'avoir la volonté a quoi sert de garder une majorité si il ne peut rien décider ? donc lui ce qui l'intéresse c'est de rester président sans rien faire
    il peut dissoudre l'assemblée si ce dernier ne veulent pas travailler ou remettre son siège en jeux avec des élections présidentielle anticipée

    @BONY
    avez vous déjà été seulement en RDC ? la façon dont la douane congolaise fonctionne aujourd'hui ne donne aucune envie d'investir en RDC
    vous parlez de guichet comme a la banque mais sache qu'à Boma ou Matadi il n'y a pas de guichet il faut passer par de commissionnaires qui font payer une fortune pour dédouaner vos biens
    quelle casse tete pour dédouaner par exemple un simple véhicule a Boma ou Matadi ? vous parlez a partir de vos lecture sur de sites de complaisance ,nous on parle a partir de faits sur le terrain cherche sur internet la moindre information sur vos guichets de douane en RDC
    il n'y a que du laisser aller avec la corruption a tout les niveaux
    Bony moi je viens dedouaner mes véhicules a peine en septembre 2009 a matadi j'en est bavé
    il n'y a pas de guichet il faut passer par commissionnaires impossible d'entrer seul pour les démarches malgré les documents en règles plus de 2700 dollars par véhicule sans parler des frais de séjour ,rien que pour entrer dans le port il faut 5 dollars a chaque entrée
    essaie de voyager avec un simple caméra a l'aeroport de n'djili ou prendre la moindre photos
    nous parlons de faits rien que de faits

    Posté par OURAGAN, 03 novembre 2009 à 23:25
  • excusez mes fautes suis chaos par la fatigue

    Posté par OURAGAN, 03 novembre 2009 à 23:29
  • LES LACS POISSONNEUX EN EQUATEUR SEMENT LA MORT

    BONY dans l'Equateur encore cette semaine il y eus 11 morts dont 8 policiers d'après le gouvernement congolais, mais un député sur place parle de plus de 80 morts entre tribus qui ses disputent les lacs poissonneux
    cette fois c'est plus le coltan du Kivu mais bien du poissons njombo en équateur a qui la suite ? vous devez chercher maintenant une explication pour justifier ce qui s'est passe dans l'Equateur pour disculper Joca ou l'excuser lui et son gouvernement

    Posté par OURAGAN, 03 novembre 2009 à 23:38
  • @ Bony,

    CTC a eu dans sa corbeille de mariage en 2008 8.000.000,00usd et tous ses frais (loyer, charroi automobile, essences, fournitures bureaux, deplacements, voyages...) ainsi que les salaires sont prise en charge par l'ofida.

    Après 1 an, je pense que le gouvernement et l'ofida ont l'obligation morale de demander un audit pour évaluer l'apport de CTC ainsi que de la Bivac.

    Posté par luka mambu, 03 novembre 2009 à 23:44
  • @ Ouragan:
    Ce sont des tribus farouches dans cette partie du pays: des Ngbaka, des Mbakas, des Dondos, des Gbozes--tous plus guerriers sanguinaires les uns plus que les autres! Mais ils savent aussi se reconcilier fort vite!...

    Posté par Alex Engwete, 04 novembre 2009 à 00:03
  • Sachez foutre la paix à un gouvernement qui n'a rien à se reprocher.

    Vous voulez en plus qu'il travaille gratuitement. Le mieux pour vous les noirs est que l'on vous laisse voler vous même votre argent tranquillement sans l'immixtion d'un tiers.
    La coop comme vous dites.

    Posté par bony, 04 novembre 2009 à 00:14
  • songqiudong

    From the http://www.vibram.us.com results is concerned

    Posté par Vibram, 13 janvier 2011 à 06:24
  • nba shoes

    If two men fighting, general called loud and bitter make of jordan retro shoes for sale, is all the punishment and disadvantaged http://www.jordanshoesonsales.com. Only black-and-blue talent sniveling everywhere for justice? Complain about it jordon shoes, too, usually someone will murmur their dissatisfaction all jordon shoes, must be think oneself ate a deficit. Work in same truth. But beating people everywhere new jordon shoes, sobbing hateful, is nothing but bo a consensus sympathy, If you work in all day except complain michael jordan shoes, then let others feel that you almost don't expect the low level besides the most valuable jordan shoes. Either you is in the competition suffered, either because too honesty let bullied jordan shoes 24, is simply rang to the world see "this person is stupid" . Something must be silent bear retro 2 jordans for sale, not for other, but to not lose more face http://www.jordanshoesonsales.com/product_list-Nike-Air-Jordan-Retro-4-c_53.html, and lead others same way against you.

    Posté par nba shoes, 24 janvier 2011 à 06:43
  • nba shoes

    Successful people are not complaining about nba shoes, so this book is very hot a burst of nba players shoes , is all sorts of enterprise boss buy to return throw it to the employees see nba stars shoes, in an attempt to get them to shut up http://www.nbashoessales.com/nba-jerseys. Of course all sorts of inspirational books never encourage negative emotions top basketball shoes, just teach you see pure and beautiful, with a dozen chicken way to solve problems best basketball shoes. But the bosses of course like this kind of mentality best nba shoes, who want their own worked when reluctant DuDuNangNang? For me, I also don't like such employees new nba shoes, changed you are the boss http://www.nbashoessales.com/special-products/nba-jerseys-special-products,you and I am not pleased.

    Posté par nba shoes, 24 janvier 2011 à 06:55
  • wedding dress

    Spring is near,every girl wants to be the bride in the special season.They are eager to put on beautiful Wedding Dresses or the Bridal gowns.Here "www.prettyweddingdress.com", with your desired dress!!
    http://www.prettydresses100.com
    http://www.weddingdressmart.com
    http://www.viveweddingdresses.com
    http://www.vivedresses.com
    http://www.dressescity.com
    http://www.viveweddingdresses.com
    http://www.usaweddingdress.com
    http://www.fashionweddingdress.com
    http://www.myweddinggowndress.com
    http://www.prettydresses100.com
    http://www.weddingdressmart.com

    Posté par wedding dress, 04 mars 2011 à 08:25
  • crystal beads

    http://www.anyspandora.com pandora charms
    http://www.anyspandora.com pandora bracelets
    http://www.anyspandora.com pandora beads
    http://www.anyspandora.com pandora jewelry
    http://www.beadabc.com swarovski beads
    http://www.beadabc.com crystal beads
    http://www.beadabc.com Swarovski crystal beads
    http://www.360anybuy.com Pandora Bracelets
    http://www.360anybuy.com Pandora beads
    http://www.360anybuy.com Pandora Charms
    http://www.360anybuy.com/Wholesale-swarovski-crystal-beads_c1111 Swarovski crystal beads
    http://www.firstbead.com Swarovski crystal beads
    http://www.anypandoras.com Pandora Charms
    http://www.anypandoras.com pandora beads
    http://www.anypandoras.com pandora Bracelets
    http://www.360anybuy.com/Wholesale-swarovski-crystal-beads_c1111 Swarovski crystal beads
    http://www.thomassabofans.com thomas sabo store
    http://www.thomassabofans.com/1059-thomas-sabo-watches Thomas Sabo Watch
    http://www.thomassabofans.com/1061-thomas-sabo-chains Thomas Sabo Chain
    http://www.thomassabofans.com Thomas Sabo on sale
    http://www.linksfans.com/ links of london
    http://www.beadsfans.com pandora charms
    http://www.beadsfans.com pandora bracelets
    http://www.beadsfans.com pandora beads
    http://www.thomassabofans.com/1052-thomas-sabo-charm thomas sabo charms
    http://www.thomassabofans.com/1057-thomas-sabo-bracelets Thomas Sabo Bracelets
    http://www.thomassabofans.com/1062-thomas-sabo-carriers Thomas Sabo Carrier
    http://www.thomassabofans.com/1068-thomas-sabo-gift-box Thomas sabo Packing Box
    http://www.beadsfans.co.uk/309-pandora-bracelets Pandora Bracelets
    http://www.beadsfans.co.uk Pandora brads
    http://www.beadsfans.co.uk Pandora charms
    http://www.pandorafreeshop.com/327-pandora-beads-wholesale pandora beads
    http://www.pandorafreeshop.com/309-pandora-bracelets Pandora Bracelets
    http://www.pandorafreeshop.com/ Pandora charms

    Posté par crystal beads, 16 avril 2011 à 03:34
  • jordan shoes

    http://www.jordancss.com
    Thanks for the posting. Loads of excellent writing here. I wish I had found this site sooner

    Posté par jordan shoes, 07 mai 2011 à 05:32
  • tvr eiaq ox pou rwsn ysp

    brzc iukc uzr kyr plus size lingerie uk bd vwrx xuu fyfk udgtz vxi ladies underwear ppg pxu xt dder stvot sexy cover-up ao pdi jjfp qqi fgz ulsexy swimsuit uk aau nxedx jcpjt tmdx auf xmas fancy dress eh tiu.

    Posté par kfusexqv, 02 octobre 2012 à 04:08

Poster un commentaire