ALEX ENGWETE

Congologie : Espace d’analyses et d’opinions sur la culture et la politique du sous-continent de la République Démocratique du Congo. Contact: alexengwete@gmail.com

07 octobre 2012

Radio-Trottoir: La Conversion chrétienne cause la perte d'Adolphe Onusumba

(PHOTO: Adolphe Onusumba)

***

On sait que le député Adolphe Onusumba a été condamné par la Cour
Suprême de Justice (CSJ) de la RDC vendredi 28 septembre à un an de
prison ferme et à une amende de 100.000 francs fiscaux congolais pour
le viol statutaire de Mireille Owale Kalema, placée depuis 2007 sous
sa tutelle.

(1 franc fiscal congolais équivaut à 1 dollar américain.)

Mais ce que l'on sait moins, à en croire Radio-Trottoir, c'est que
c'est la conversion chrétienne d'Onusumba qui a causé la perte de
l'élu de Lodja (Kasaï Oriental).

Selon Radio-Trottoir, ce dernier a été récemment converti au
christianisme du "réveil".

Or naître à nouveau au Christ, pour ces groupes du réveil, a son lot
d'obligations.

Ces obligations comprennent notamment un renoncement des péchés, la
nécessité de faire amende honorable, la confession publique ou privée
comme un témoignage vivant de la conversion, etc.

C'est ainsi qu'un soir, à son grand étonnement, l'epouse d'Onusumba
s'entend dire par son mari qu'il entretenait depuis un certain temps
des "relations coupables" avec Mireille Owale, placée sous leur
tutelle depuis 2007 et habitant sous leur propre toit.

Tenant fébrilement une grosse Bible dans les deux mains, Onusumba
éploré promet alors à son épouse qu'il est sur le point d'annoncer la
rupture à Mireille Owale.

Chose dite chose faite.

Dès le lendemain matin, Mireille Owale déménage et va s'installer chez
sa tante, qui habite une maison appartenant aussi à Onusumba.

Auparavant, quand il avait annoncé la rupture à Owale, Onusumba lui
avait toutefois promis qu'il allait continuer à prendre soin d'elle
comme par le passé.

Mais cet arrangement et cette rupture ne pouvaient plaire à la tante
d'Owale qui craignait voir ses sources régulières de revenu tarir à
tout jamais.

Naît alors l'idée d'un guet-apens dans l'esprit de la tante.

Le dimanche 23 septembre, Onusumba reçoit un coup de fil d'Owale en pleurs.

Elle menace de se faire violence si elle ne voit pas immédiatement
Onusumba pour lui dire certaines choses à même de l'aider à "faire le
deuil" des relations rompues de manière si brutale.

Elle lui fixe alors rendez-vous à l'hôtel Dom III, dans la Commune de
Barumbu, près de là où elle habite désormais.

Sans se douter de rien, Onusumba accourt, dans l'espoir de calmer la
suicidaire et, qui sait, de la convertir dans la voie du Seigneur.

Aussitôt que, Bible en main, Onosumba rentre dans la chambre d'hôtel,
la prétendue suicidaire envoie un texto à sa tante donnant le numéro
de la chambre.

La tante téléphone illico au Colonel Kanyama, commandant du Secteur de
Police Kin-Ouest, qui descend sur les "lieux du crime" avec une
escouade de flics et met aux arrêts l'infortuné député.

Aussi s'est-on étonné d'entendre, lors de la première audience du
lundi 24 septembre, le greffe de la Cour présenter cette affaire sous
le libellé "Le Ministère Public et Mlle Mireille Owale Kalema contre
Hon. Adolphe Onusumba pour viol sur mineure"!

Et après le verdict et la sentence, l'un des 6 avocats d'Owale a
déclaré à la presse qu'ils allaient poursuire l'affaire au civil au
Tribunal de Grande Instance pour des dommages et intérêts au profit de
leur cliente.

Radio-Trottoir spécule aussi sur le rôle qu'aurait joué le Ministre de
la Communication et des Médias Lambert Mende, ennemi politique supposé
du condamné.

En effet, tous les six avocats d'Owale ont aussi représenté Mende dans
d'autres affaires.

Dans l'entretemps, Adolphe Onusumba est pensionnaire de la Prison
Makila où, selon Radio-Trottoir, il a déjà constitué un groupe de
prière "charismatique."

Avec "Archbishop" Fernando Cutinho lui-aussi faisant des prêchi-prêcha
à la Prison de Makala, la concurrence pour la conquête des âmes des
détenus s'annonce très rude pour Adolphe Onusumba.

Radio-Trottoir fait aussi des gorges chaudes d'Onusumba pour sa
trajectoire insolite: seigneur de guerre ayant brièvement occupé la
présidence du RCD-Goma avant d'être déchu par les sponsors rwandais du
groupe rebelle de triste mémoire, ministre de la défense durant la
Transition "1+4", député de la Majorité Présidentielle et,
aujourd'hui, prêcheur de prison.

***
Crédits Photo: Klaus Werner
Via: africanews.cd

Posté par Alex Engwete à 15:10 - Commentaires [57] - Permalien [#]

Commentaires

    Les héros de la RDC

    LUMUMBA, MULELE, kABILA héros duCongo?
    ET KASA-VUBU ALORS ?

    Tronquer l'histoire du Congo pour des raisons obscures et tribalistes en occultant la verité sur les turpitudes du malheureux Premier-Ministre destitué LUMUMBA contribue à écrire une page mensongère de notre passé.
    LUMUMBA s'est d'abord assassiné lui même en assassinant les balubas de Bakwanga qui étaient sensés etre ses compatriotes provinciaux au Kasai car à cette époque les batetela étaient kasaiens.
    La communauté internationale a tout simplement décrété sa disqualification. Quelqu'un qui tue son peuple s'exclut lui même de l'ordre de toute dignité possible.
    La vérité il faut la rétablir. Le Père de l'indépendance ou du moins l'homme qui a suscité la conférence de la table-ronde c'est Joseph KASA-VUBU organisateur de la manisfestation interdite du 4 janvier 1959. C'est à la suite de cette manifestation que la belgique décida d'octroyer à notre pays son indépendance.
    KASA-VUBU fut prisonnier au Congo et en Belgique pour avoir réclamé publiquement l'indépendance de notre Pays.
    KASA-VUBU n'est peut être pas un héros mais il doit être présenté comme un grand homme,unhomme d'état.
    La ''merde" dans laquelle nous nous sommes retrouvé dès le premier juillet 1960 LUMUMBA en est seul l'auteur. Vider un pays de ses cadres expatriés comme il l'avait fait a contribué à asphixier le Congo et à le plonger dans le mal évolutif qui perdure jusqu'aujourd'hui caractérisé par les différentes rebelions et secession qui ont surtout distrait les provinces de l'est.
    Le premier maquisard,Pierre MULELE qui enseignait dit on la politique dans les brousses d'Idiofa a plus brillé par les mutilations qu'il faisait subir aux soldats de l'ANC. C'est la seule raison qui a causé sa perte. Cela n'exclut pas la trahison de l'amnistie par MOBUTU mais celui ci n'a fait qu'écouter les soldats mutilés et handicapés victimes des mulelistes qui ont envahi le Mont Ngaliema pendant que le Président se trouvait au Maroc. Ils ont signé ainsi la perte de MULELE. Ngbenié et consort ont bénéficié de la même amnistie.
    Au lieu d'être excessif,pronons la réconciliation nationale. La réconciliation est inscrite dans l'ADN de la République Démocratique du Congo. Tout au long de son histoire la concertation a toujours guidé notre pays dans la recherche des solutions possibles pour résoudre les différents conflits qui ont émaillé l'après l'indépendance.
    Se jeter l'anathème,se vouer les uns les autres aux gémonies ne contribuera pas à reconstruire un Congo nouveau.
    Le tribalisme en soi ne me rébute pas. On doit avoir un socle,une base,des racines mais porter un jugement politique à l'aune de sa seule tribu d'origine nous conduit à une vision déformé de notre passé.
    Si vous sollicitez la franchise des congolais sur les leaders congolais vous verrez comment l'idée tribaliste domine la pensée de tout un chacun. Le meilleur politicien est celui qui vient de leur province si ce n'est de leur village. Un Mutetela qui aura de la sollicitude pour LUMUMBA jugera durement KASA-VUBU. Il déniera à KASA-VUBU sa qualité de vrai père de l'indépendance pour l'attribuer à LUMUMBA dont la mort au Katanga a sacralisé. D'ailleurs n'oublions pas que la "CANONISATION" de LUMUMBA fut l'oeuvre de MOBUTU. Le comble de l'hypocrisie.
    Pourquoi nie-t-on au Ministre honoraire des affaires étrangères Justin Marie BOMBOKO LOKUMBA sa vérité sur la mort de LUMUMBA.
    je continue à croire que nous vivons dans un Congo réconcilié malgré tous le M26,les combattants et tous les "nulots"qui ne vivent le Congo qu'à travers l'arrière plan de la guerre froide en ayant à la bouche l'insulte facile comme l'ont toujours eu les pseudo-communistes qui se sont révélé aujourd'hui au capitalisme qu'ils pourfendaient jadis. Je parle de la Chine,de la Russie.
    Diviser les congolais en cherchant encore qui a tué LUMUMBA chez des personnes de 85 ans lorsque le Congo se rajeunit à grande vitesse sur tous les niveaux de la société démontre que l'on a pas saisi le changement qui s'opère en RDC.
    Laissez les héros enterrer les heros. Et le Congo se moderniser au grand désespoir des mobutistes et lumumbistes de tout poil.
    Abandonnons les archaïsmes qui ont plombé le Congo durant des décénies.
    Abas les hérauts.



    Commentaire n°1 posté par BONY aujourd'hui à 03h27

    Posté par bony, 10 février 2014 à 06:03
  • Les héros de la RDC

    LUMUMBA, MULELE, kABILA héros duCongo?
    ET KASA-VUBU ALORS ?

    Tronquer l'histoire du Congo pour des raisons obscures et tribalistes en occultant la verité sur les turpitudes du malheureux Premier-Ministre destitué LUMUMBA contribue à écrire une page mensongère de notre passé.
    LUMUMBA s'est d'abord assassiné lui même en assassinant les balubas de Bakwanga qui étaient sensés etre ses compatriotes provinciaux au Kasai car à cette époque les batetela étaient kasaiens.
    La communauté internationale a tout simplement décrété sa disqualification. Quelqu'un qui tue son peuple s'exclut lui même de l'ordre de toute dignité possible.
    La vérité il faut la rétablir. Le Père de l'indépendance ou du moins l'homme qui a suscité la conférence de la table-ronde c'est Joseph KASA-VUBU organisateur de la manisfestation interdite du 4 janvier 1959. C'est à la suite de cette manifestation que la belgique décida d'octroyer à notre pays son indépendance.
    KASA-VUBU fut prisonnier au Congo et en Belgique pour avoir réclamé publiquement l'indépendance de notre Pays.
    KASA-VUBU n'est peut être pas un héros mais il doit être présenté comme un grand homme,unhomme d'état.
    La ''merde" dans laquelle nous nous sommes retrouvé dès le premier juillet 1960 LUMUMBA en est seul l'auteur. Vider un pays de ses cadres expatriés comme il l'avait fait a contribué à asphixier le Congo et à le plonger dans le mal évolutif qui perdure jusqu'aujourd'hui caractérisé par les différentes rebelions et secession qui ont surtout distrait les provinces de l'est.
    Le premier maquisard,Pierre MULELE qui enseignait dit on la politique dans les brousses d'Idiofa a plus brillé par les mutilations qu'il faisait subir aux soldats de l'ANC. C'est la seule raison qui a causé sa perte. Cela n'exclut pas la trahison de l'amnistie par MOBUTU mais celui ci n'a fait qu'écouter les soldats mutilés et handicapés victimes des mulelistes qui ont envahi le Mont Ngaliema pendant que le Président se trouvait au Maroc. Ils ont signé ainsi la perte de MULELE. Ngbenié et consort ont bénéficié de la même amnistie.
    Au lieu d'être excessif,pronons la réconciliation nationale. La réconciliation est inscrite dans l'ADN de la République Démocratique du Congo. Tout au long de son histoire la concertation a toujours guidé notre pays dans la recherche des solutions possibles pour résoudre les différents conflits qui ont émaillé l'après l'indépendance.
    Se jeter l'anathème,se vouer les uns les autres aux gémonies ne contribuera pas à reconstruire un Congo nouveau.
    Le tribalisme en soi ne me rébute pas. On doit avoir un socle,une base,des racines mais porter un jugement politique à l'aune de sa seule tribu d'origine nous conduit à une vision déformé de notre passé.
    Si vous sollicitez la franchise des congolais sur les leaders congolais vous verrez comment l'idée tribaliste domine la pensée de tout un chacun. Le meilleur politicien est celui qui vient de leur province si ce n'est de leur village. Un Mutetela qui aura de la sollicitude pour LUMUMBA jugera durement KASA-VUBU. Il déniera à KASA-VUBU sa qualité de vrai père de l'indépendance pour l'attribuer à LUMUMBA dont la mort au Katanga a sacralisé. D'ailleurs n'oublions pas que la "CANONISATION" de LUMUMBA fut l'oeuvre de MOBUTU. Le comble de l'hypocrisie.
    Pourquoi nie-t-on au Ministre honoraire des affaires étrangères Justin Marie BOMBOKO LOKUMBA sa vérité sur la mort de LUMUMBA.
    je continue à croire que nous vivons dans un Congo réconcilié malgré tous le M26,les combattants et tous les "nulots"qui ne vivent le Congo qu'à travers l'arrière plan de la guerre froide en ayant à la bouche l'insulte facile comme l'ont toujours eu les pseudo-communistes qui se sont révélé aujourd'hui au capitalisme qu'ils pourfendaient jadis. Je parle de la Chine,de la Russie.
    Diviser les congolais en cherchant encore qui a tué LUMUMBA chez des personnes de 85 ans lorsque le Congo se rajeunit à grande vitesse sur tous les niveaux de la société démontre que l'on a pas saisi le changement qui s'opère en RDC.
    Laissez les héros enterrer les heros. Et le Congo se moderniser au grand désespoir des mobutistes et lumumbistes de tout poil.
    Abandonnons les archaïsmes qui ont plombé le Congo durant des décénies.
    Abas les hérauts.



    Commentaire n°1 posté par BONY aujourd'hui à 03h27

    Posté par bony, 10 février 2014 à 06:03
  • Les héros de la RDC

    LUMUMBA, MULELE, kABILA héros duCongo?
    ET KASA-VUBU ALORS ?

    Tronquer l'histoire du Congo pour des raisons obscures et tribalistes en occultant la verité sur les turpitudes du malheureux Premier-Ministre destitué LUMUMBA contribue à écrire une page mensongère de notre passé.
    LUMUMBA s'est d'abord assassiné lui même en assassinant les balubas de Bakwanga qui étaient sensés etre ses compatriotes provinciaux au Kasai car à cette époque les batetela étaient kasaiens.
    La communauté internationale a tout simplement décrété sa disqualification. Quelqu'un qui tue son peuple s'exclut lui même de l'ordre de toute dignité possible.
    La vérité il faut la rétablir. Le Père de l'indépendance ou du moins l'homme qui a suscité la conférence de la table-ronde c'est Joseph KASA-VUBU organisateur de la manisfestation interdite du 4 janvier 1959. C'est à la suite de cette manifestation que la belgique décida d'octroyer à notre pays son indépendance.
    KASA-VUBU fut prisonnier au Congo et en Belgique pour avoir réclamé publiquement l'indépendance de notre Pays.
    KASA-VUBU n'est peut être pas un héros mais il doit être présenté comme un grand homme,unhomme d'état.
    La ''merde" dans laquelle nous nous sommes retrouvé dès le premier juillet 1960 LUMUMBA en est seul l'auteur. Vider un pays de ses cadres expatriés comme il l'avait fait a contribué à asphixier le Congo et à le plonger dans le mal évolutif qui perdure jusqu'aujourd'hui caractérisé par les différentes rebelions et secession qui ont surtout distrait les provinces de l'est.
    Le premier maquisard,Pierre MULELE qui enseignait dit on la politique dans les brousses d'Idiofa a plus brillé par les mutilations qu'il faisait subir aux soldats de l'ANC. C'est la seule raison qui a causé sa perte. Cela n'exclut pas la trahison de l'amnistie par MOBUTU mais celui ci n'a fait qu'écouter les soldats mutilés et handicapés victimes des mulelistes qui ont envahi le Mont Ngaliema pendant que le Président se trouvait au Maroc. Ils ont signé ainsi la perte de MULELE. Ngbenié et consort ont bénéficié de la même amnistie.
    Au lieu d'être excessif,pronons la réconciliation nationale. La réconciliation est inscrite dans l'ADN de la République Démocratique du Congo. Tout au long de son histoire la concertation a toujours guidé notre pays dans la recherche des solutions possibles pour résoudre les différents conflits qui ont émaillé l'après l'indépendance.
    Se jeter l'anathème,se vouer les uns les autres aux gémonies ne contribuera pas à reconstruire un Congo nouveau.
    Le tribalisme en soi ne me rébute pas. On doit avoir un socle,une base,des racines mais porter un jugement politique à l'aune de sa seule tribu d'origine nous conduit à une vision déformé de notre passé.
    Si vous sollicitez la franchise des congolais sur les leaders congolais vous verrez comment l'idée tribaliste domine la pensée de tout un chacun. Le meilleur politicien est celui qui vient de leur province si ce n'est de leur village. Un Mutetela qui aura de la sollicitude pour LUMUMBA jugera durement KASA-VUBU. Il déniera à KASA-VUBU sa qualité de vrai père de l'indépendance pour l'attribuer à LUMUMBA dont la mort au Katanga a sacralisé. D'ailleurs n'oublions pas que la "CANONISATION" de LUMUMBA fut l'oeuvre de MOBUTU. Le comble de l'hypocrisie.
    Pourquoi nie-t-on au Ministre honoraire des affaires étrangères Justin Marie BOMBOKO LOKUMBA sa vérité sur la mort de LUMUMBA.
    je continue à croire que nous vivons dans un Congo réconcilié malgré tous le M26,les combattants et tous les "nulots"qui ne vivent le Congo qu'à travers l'arrière plan de la guerre froide en ayant à la bouche l'insulte facile comme l'ont toujours eu les pseudo-communistes qui se sont révélé aujourd'hui au capitalisme qu'ils pourfendaient jadis. Je parle de la Chine,de la Russie.
    Diviser les congolais en cherchant encore qui a tué LUMUMBA chez des personnes de 85 ans lorsque le Congo se rajeunit à grande vitesse sur tous les niveaux de la société démontre que l'on a pas saisi le changement qui s'opère en RDC.
    Laissez les héros enterrer les heros. Et le Congo se moderniser au grand désespoir des mobutistes et lumumbistes de tout poil.
    Abandonnons les archaïsmes qui ont plombé le Congo durant des décénies.
    Abas les hérauts.



    Commentaire n°1 posté par BONY aujourd'hui à 03h27

    Posté par bony, 10 février 2014 à 06:04
  • Les héros de la RDC

    LUMUMBA, MULELE, kABILA héros duCongo?
    ET KASA-VUBU ALORS ?

    Tronquer l'histoire du Congo pour des raisons obscures et tribalistes en occultant la verité sur les turpitudes du malheureux Premier-Ministre destitué LUMUMBA contribue à écrire une page mensongère de notre passé.
    LUMUMBA s'est d'abord assassiné lui même en assassinant les balubas de Bakwanga qui étaient sensés etre ses compatriotes provinciaux au Kasai car à cette époque les batetela étaient kasaiens.
    La communauté internationale a tout simplement décrété sa disqualification. Quelqu'un qui tue son peuple s'exclut lui même de l'ordre de toute dignité possible.
    La vérité il faut la rétablir. Le Père de l'indépendance ou du moins l'homme qui a suscité la conférence de la table-ronde c'est Joseph KASA-VUBU organisateur de la manisfestation interdite du 4 janvier 1959. C'est à la suite de cette manifestation que la belgique décida d'octroyer à notre pays son indépendance.
    KASA-VUBU fut prisonnier au Congo et en Belgique pour avoir réclamé publiquement l'indépendance de notre Pays.
    KASA-VUBU n'est peut être pas un héros mais il doit être présenté comme un grand homme,unhomme d'état.
    La ''merde" dans laquelle nous nous sommes retrouvé dès le premier juillet 1960 LUMUMBA en est seul l'auteur. Vider un pays de ses cadres expatriés comme il l'avait fait a contribué à asphixier le Congo et à le plonger dans le mal évolutif qui perdure jusqu'aujourd'hui caractérisé par les différentes rebelions et secession qui ont surtout distrait les provinces de l'est.
    Le premier maquisard,Pierre MULELE qui enseignait dit on la politique dans les brousses d'Idiofa a plus brillé par les mutilations qu'il faisait subir aux soldats de l'ANC. C'est la seule raison qui a causé sa perte. Cela n'exclut pas la trahison de l'amnistie par MOBUTU mais celui ci n'a fait qu'écouter les soldats mutilés et handicapés victimes des mulelistes qui ont envahi le Mont Ngaliema pendant que le Président se trouvait au Maroc. Ils ont signé ainsi la perte de MULELE. Ngbenié et consort ont bénéficié de la même amnistie.
    Au lieu d'être excessif,pronons la réconciliation nationale. La réconciliation est inscrite dans l'ADN de la République Démocratique du Congo. Tout au long de son histoire la concertation a toujours guidé notre pays dans la recherche des solutions possibles pour résoudre les différents conflits qui ont émaillé l'après l'indépendance.
    Se jeter l'anathème,se vouer les uns les autres aux gémonies ne contribuera pas à reconstruire un Congo nouveau.
    Le tribalisme en soi ne me rébute pas. On doit avoir un socle,une base,des racines mais porter un jugement politique à l'aune de sa seule tribu d'origine nous conduit à une vision déformé de notre passé.
    Si vous sollicitez la franchise des congolais sur les leaders congolais vous verrez comment l'idée tribaliste domine la pensée de tout un chacun. Le meilleur politicien est celui qui vient de leur province si ce n'est de leur village. Un Mutetela qui aura de la sollicitude pour LUMUMBA jugera durement KASA-VUBU. Il déniera à KASA-VUBU sa qualité de vrai père de l'indépendance pour l'attribuer à LUMUMBA dont la mort au Katanga a sacralisé. D'ailleurs n'oublions pas que la "CANONISATION" de LUMUMBA fut l'oeuvre de MOBUTU. Le comble de l'hypocrisie.
    Pourquoi nie-t-on au Ministre honoraire des affaires étrangères Justin Marie BOMBOKO LOKUMBA sa vérité sur la mort de LUMUMBA.
    je continue à croire que nous vivons dans un Congo réconcilié malgré tous le M26,les combattants et tous les "nulots"qui ne vivent le Congo qu'à travers l'arrière plan de la guerre froide en ayant à la bouche l'insulte facile comme l'ont toujours eu les pseudo-communistes qui se sont révélé aujourd'hui au capitalisme qu'ils pourfendaient jadis. Je parle de la Chine,de la Russie.
    Diviser les congolais en cherchant encore qui a tué LUMUMBA chez des personnes de 85 ans lorsque le Congo se rajeunit à grande vitesse sur tous les niveaux de la société démontre que l'on a pas saisi le changement qui s'opère en RDC.
    Laissez les héros enterrer les heros. Et le Congo se moderniser au grand désespoir des mobutistes et lumumbistes de tout poil.
    Abandonnons les archaïsmes qui ont plombé le Congo durant des décénies.
    Abas les hérauts.



    Commentaire n°1 posté par BONY aujourd'hui à 03h27

    Posté par bony, 10 février 2014 à 06:05
  • Les héros de la RDC

    LUMUMBA, MULELE, kABILA héros duCongo?
    ET KASA-VUBU ALORS ?

    Tronquer l'histoire du Congo pour des raisons obscures et tribalistes en occultant la verité sur les turpitudes du malheureux Premier-Ministre destitué LUMUMBA contribue à écrire une page mensongère de notre passé.
    LUMUMBA s'est d'abord assassiné lui même en assassinant les balubas de Bakwanga qui étaient sensés etre ses compatriotes provinciaux au Kasai car à cette époque les batetela étaient kasaiens.
    La communauté internationale a tout simplement décrété sa disqualification. Quelqu'un qui tue son peuple s'exclut lui même de l'ordre de toute dignité possible.
    La vérité il faut la rétablir. Le Père de l'indépendance ou du moins l'homme qui a suscité la conférence de la table-ronde c'est Joseph KASA-VUBU organisateur de la manisfestation interdite du 4 janvier 1959. C'est à la suite de cette manifestation que la belgique décida d'octroyer à notre pays son indépendance.
    KASA-VUBU fut prisonnier au Congo et en Belgique pour avoir réclamé publiquement l'indépendance de notre Pays.
    KASA-VUBU n'est peut être pas un héros mais il doit être présenté comme un grand homme,unhomme d'état.
    La ''merde" dans laquelle nous nous sommes retrouvé dès le premier juillet 1960 LUMUMBA en est seul l'auteur. Vider un pays de ses cadres expatriés comme il l'avait fait a contribué à asphixier le Congo et à le plonger dans le mal évolutif qui perdure jusqu'aujourd'hui caractérisé par les différentes rebelions et secession qui ont surtout distrait les provinces de l'est.
    Le premier maquisard,Pierre MULELE qui enseignait dit on la politique dans les brousses d'Idiofa a plus brillé par les mutilations qu'il faisait subir aux soldats de l'ANC. C'est la seule raison qui a causé sa perte. Cela n'exclut pas la trahison de l'amnistie par MOBUTU mais celui ci n'a fait qu'écouter les soldats mutilés et handicapés victimes des mulelistes qui ont envahi le Mont Ngaliema pendant que le Président se trouvait au Maroc. Ils ont signé ainsi la perte de MULELE. Ngbenié et consort ont bénéficié de la même amnistie.
    Au lieu d'être excessif,pronons la réconciliation nationale. La réconciliation est inscrite dans l'ADN de la République Démocratique du Congo. Tout au long de son histoire la concertation a toujours guidé notre pays dans la recherche des solutions possibles pour résoudre les différents conflits qui ont émaillé l'après l'indépendance.
    Se jeter l'anathème,se vouer les uns les autres aux gémonies ne contribuera pas à reconstruire un Congo nouveau.
    Le tribalisme en soi ne me rébute pas. On doit avoir un socle,une base,des racines mais porter un jugement politique à l'aune de sa seule tribu d'origine nous conduit à une vision déformé de notre passé.
    Si vous sollicitez la franchise des congolais sur les leaders congolais vous verrez comment l'idée tribaliste domine la pensée de tout un chacun. Le meilleur politicien est celui qui vient de leur province si ce n'est de leur village. Un Mutetela qui aura de la sollicitude pour LUMUMBA jugera durement KASA-VUBU. Il déniera à KASA-VUBU sa qualité de vrai père de l'indépendance pour l'attribuer à LUMUMBA dont la mort au Katanga a sacralisé. D'ailleurs n'oublions pas que la "CANONISATION" de LUMUMBA fut l'oeuvre de MOBUTU. Le comble de l'hypocrisie.
    Pourquoi nie-t-on au Ministre honoraire des affaires étrangères Justin Marie BOMBOKO LOKUMBA sa vérité sur la mort de LUMUMBA.
    je continue à croire que nous vivons dans un Congo réconcilié malgré tous le M26,les combattants et tous les "nulots"qui ne vivent le Congo qu'à travers l'arrière plan de la guerre froide en ayant à la bouche l'insulte facile comme l'ont toujours eu les pseudo-communistes qui se sont révélé aujourd'hui au capitalisme qu'ils pourfendaient jadis. Je parle de la Chine,de la Russie.
    Diviser les congolais en cherchant encore qui a tué LUMUMBA chez des personnes de 85 ans lorsque le Congo se rajeunit à grande vitesse sur tous les niveaux de la société démontre que l'on a pas saisi le changement qui s'opère en RDC.
    Laissez les héros enterrer les heros. Et le Congo se moderniser au grand désespoir des mobutistes et lumumbistes de tout poil.
    Abandonnons les archaïsmes qui ont plombé le Congo durant des décénies.
    Abas les hérauts.



    Commentaire n°1 posté par BONY aujourd'hui à 03h27

    Posté par bony, 10 février 2014 à 06:05
  • Les héros de la RDC

    LUMUMBA, MULELE, kABILA héros duCongo?
    ET KASA-VUBU ALORS ?

    Tronquer l'histoire du Congo pour des raisons obscures et tribalistes en occultant la verité sur les turpitudes du malheureux Premier-Ministre destitué LUMUMBA contribue à écrire une page mensongère de notre passé.
    LUMUMBA s'est d'abord assassiné lui même en assassinant les balubas de Bakwanga qui étaient sensés etre ses compatriotes provinciaux au Kasai car à cette époque les batetela étaient kasaiens.
    La communauté internationale a tout simplement décrété sa disqualification. Quelqu'un qui tue son peuple s'exclut lui même de l'ordre de toute dignité possible.
    La vérité il faut la rétablir. Le Père de l'indépendance ou du moins l'homme qui a suscité la conférence de la table-ronde c'est Joseph KASA-VUBU organisateur de la manisfestation interdite du 4 janvier 1959. C'est à la suite de cette manifestation que la belgique décida d'octroyer à notre pays son indépendance.
    KASA-VUBU fut prisonnier au Congo et en Belgique pour avoir réclamé publiquement l'indépendance de notre Pays.
    KASA-VUBU n'est peut être pas un héros mais il doit être présenté comme un grand homme,unhomme d'état.
    La ''merde" dans laquelle nous nous sommes retrouvé dès le premier juillet 1960 LUMUMBA en est seul l'auteur. Vider un pays de ses cadres expatriés comme il l'avait fait a contribué à asphixier le Congo et à le plonger dans le mal évolutif qui perdure jusqu'aujourd'hui caractérisé par les différentes rebelions et secession qui ont surtout distrait les provinces de l'est.
    Le premier maquisard,Pierre MULELE qui enseignait dit on la politique dans les brousses d'Idiofa a plus brillé par les mutilations qu'il faisait subir aux soldats de l'ANC. C'est la seule raison qui a causé sa perte. Cela n'exclut pas la trahison de l'amnistie par MOBUTU mais celui ci n'a fait qu'écouter les soldats mutilés et handicapés victimes des mulelistes qui ont envahi le Mont Ngaliema pendant que le Président se trouvait au Maroc. Ils ont signé ainsi la perte de MULELE. Ngbenié et consort ont bénéficié de la même amnistie.
    Au lieu d'être excessif,pronons la réconciliation nationale. La réconciliation est inscrite dans l'ADN de la République Démocratique du Congo. Tout au long de son histoire la concertation a toujours guidé notre pays dans la recherche des solutions possibles pour résoudre les différents conflits qui ont émaillé l'après l'indépendance.
    Se jeter l'anathème,se vouer les uns les autres aux gémonies ne contribuera pas à reconstruire un Congo nouveau.
    Le tribalisme en soi ne me rébute pas. On doit avoir un socle,une base,des racines mais porter un jugement politique à l'aune de sa seule tribu d'origine nous conduit à une vision déformé de notre passé.
    Si vous sollicitez la franchise des congolais sur les leaders congolais vous verrez comment l'idée tribaliste domine la pensée de tout un chacun. Le meilleur politicien est celui qui vient de leur province si ce n'est de leur village. Un Mutetela qui aura de la sollicitude pour LUMUMBA jugera durement KASA-VUBU. Il déniera à KASA-VUBU sa qualité de vrai père de l'indépendance pour l'attribuer à LUMUMBA dont la mort au Katanga a sacralisé. D'ailleurs n'oublions pas que la "CANONISATION" de LUMUMBA fut l'oeuvre de MOBUTU. Le comble de l'hypocrisie.
    Pourquoi nie-t-on au Ministre honoraire des affaires étrangères Justin Marie BOMBOKO LOKUMBA sa vérité sur la mort de LUMUMBA.
    je continue à croire que nous vivons dans un Congo réconcilié malgré tous le M26,les combattants et tous les "nulots"qui ne vivent le Congo qu'à travers l'arrière plan de la guerre froide en ayant à la bouche l'insulte facile comme l'ont toujours eu les pseudo-communistes qui se sont révélé aujourd'hui au capitalisme qu'ils pourfendaient jadis. Je parle de la Chine,de la Russie.
    Diviser les congolais en cherchant encore qui a tué LUMUMBA chez des personnes de 85 ans lorsque le Congo se rajeunit à grande vitesse sur tous les niveaux de la société démontre que l'on a pas saisi le changement qui s'opère en RDC.
    Laissez les héros enterrer les heros. Et le Congo se moderniser au grand désespoir des mobutistes et lumumbistes de tout poil.
    Abandonnons les archaïsmes qui ont plombé le Congo durant des décénies.
    Abas les hérauts.



    Commentaire n°1 posté par BONY aujourd'hui à 03h27

    Posté par bony, 10 février 2014 à 06:05
  • http://lemguyguyg.com

    Merci pour votre blog

    Posté par Freddy, 22 novembre 2016 à 13:35
« Premier   1  2 

Poster un commentaire